Motocyclisme

12 septembre 2018 21:29; Act: 12.09.2018 23:05 Print

Dominique Aegerter et les portes qui se referment

par Jean-Claude Schertenleib - La situation du Bernois se complique sur l'échiquier de la saison 2019. Il risque de quitter les Grands Prix.

storybild

Le pilote de Rohrbach (devant), 27 ans, traverse une période de grande incertitude. (Photo: AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Dimanche soir, alors que tout le paddock de Misano ne parlait que du geste fou de ­Romano Fenati contre ­Stefano Manzi, ceux qui sont encore à pied pour 2019 étaient dans leurs starting-blocks. Car ils ont compris que ce geste allait avoir des conséquences. Sur le championnat actuel (l'Italien a été viré par son équipe), mais aussi sur le mercato.

Aegerter a décroché son téléphone

Une marque glorieuse comme MV-Agusta, qui avait signé ­Fenati il y a quelques ­semaines, ne pouvait se permettre de le conserver: une décision officialisée lundi. Parmi ceux qui cherchent encore une place, Dominique Aegerter n'a pas été le dernier à dégainer: «Bien sûr que j'ai directement repris contact avec le futur team MV. Mais je ne suis pas le seul sur le marché.»

De loin pas. Le vétéran de la catégorie, Mattia Pasini, est aussi sur les rangs: 12 victoires en GP contre une à «Domi». Le passeport italien face à celui à croix blanche et son marché exigu, on devine aisément de quel côté la balance va pencher. «Quand une porte s'entrouvre, elle se referme», se lamente Aegerter.

Un demi-million d'euros à trouver

Idem dans le team espagnol de Jorge Martinez: aux côtés du richissime habitant d'Andorre Xavi Cardelus (dernier en principe de chaque séance d'essais et de chaque course!), une place reste à disposition. Mais elle a son prix. «Ces derniers jours, le tarif a passé les 500 000 euros dans la catégorie», ajoute le Bernois, qui pourrait du coup se tourner vers le Superbike.

Résultats/Classements

(nxp)