Athlétisme

20 juillet 2018 22:17; Act: 03.08.2018 18:44 Print

Elle «explose» le record du monde du 3000 m steeple

A Monaco, la Kényane Beatrice Chepkoech a amélioré de 8 secondes l'ancienne référence!

storybild

Beatrice Chepkoech a fait très fort à Monaco. (Photo: Reuters)

Une faute?

La Kényane Beatrice Chepkoech a pulvérisé vendredi soir le record du monde du 3000 m steeple en 8 min 44 sec 32, soit près de huit secondes de moins que la précédente marque planétaire, lors du meeting Ligue de diamant de Monaco.

L'ancien record appartenait à la Bahreïnie d'origine kényane Ruth Jebet en 8 min 52 sec 78 depuis le 27 août 2016 à Paris.

Agée de 26 ans et ancienne spécialiste de la route, Chepkoech a pour sa part gagné 15 secondes sur son record personnel (8:59.36 le 30 juin à Paris).

Ce record mondial intervient le jour même où l'Unité d'intégrité dans l'athlétisme (AIU) a publié une liste exhaustive de 109 athlètes et dirigeants suspendus pour dopage et corruption, dont Jebet, suspendue provisoirement après la découverte d'EPO dans ses urines.

Au pied du podium du 3000 m steeple aux Jeux de Rio en 2016, Chepkoech l'avait été également l'année suivante aux Mondiaux de Londres en raison d'une erreur rocambolesque de parcours.

Alors en tête du peloton après quelque 500 mètres de la finale le 11 août 2017, Chepkoech avait continué sur l'extérieur de la piste dans le dernier virage, «oubliant» la rivière placée à l'intérieur.

S'apercevant de sa bourde, la Kényane était alors revenue en arrière pour sauter la rivière, perdant une dizaine de secondes sur ses rivales.

Au prix d'un gros effort, elle avait recollé au peloton mais avait payé sa débauche d'énergie dans le final.

Résultats/Classements

(nxp/afp)