Basketball

10 décembre 2011 20:43; Act: 11.12.2011 18:53 Print

Fribourg au tapis pour la 3e fois consécutive

Lugano est allé s'imposer à Fribourg (69-71) dans le choc de la 12e journée de LNA.

Une faute?

Seule équipe à avoir fait plier Lugano depuis le début de la saison (80-73), Fribourg Olympic connaît un inquiétant passage à vide et n'a plus remporté le moindre match depuis la 8e journée. Avec ce nouveau faux pas, la formation de Damien Leyrolles cède sa place de dauphin aux Lions de Genève, victorieux à Massagno (90-82). Les coéquipiers de Vladimir Buscaglia possèdent le même nombre de points que Monthey, vainqueur à Bâle contre les Starwings (79-70).

Invaincu depuis la 3e journée, Lugano est plus que jamais leader avec 4 points d'avance sur le duo Genève-Monthey et 6 sur Fribourg qui se retrouve précipité à la 4e place.

Très agressif offensivement, Olympic a réalisé une entame de match idéale (9-4) avant de laisser Lugano prendre les commandes 2 minutes avant la fin du premier quart (16-19). Menés de 9 points après 10 minutes (17-26), les joueurs de Damien Leyrolles ont été trop fragiles au rebond en première mi-temps (12 pour Fribourg contre 24 pour Lugano) et ont connu toutes les peines du monde à trouver Ron Yates à l'intérieur.

Très maladroits aux lancers francs dans les deux premiers quarts (56% de réussite seulement), les hôtes ont toutefois réussi à rester dans la partie face à des Tessinois qui avaient, il faut le reconnaître, quelque peu levé le pied. Contre le cours du jeu, Olympic avait même réussi à prendre l'avantage (35-34) avant d'encaisser 9 points en 50'' (39-43) et rejoindre les vestiaires avec 4 unités de retard.

Une 2e mi-temps complètement folle

Le 8-0 encaissé d'entrée au retour des vestiaires par Lugano a permis aux 2150 spectateurs de la halle St-Léonard d'assister à un angoissant et fabuleux chassé croisé en 2e mi-temps, qui a vu les deux formations prendre l'avantage à tour de rôle. Dans cette partie dont la 1re mi-temps avait été si ennuyeuse, la tension a atteint son apogée à 12'' de la fin, lorsqu'Abukar a transformé 2 lancers francs pour Lugano alors que le score était de 69-68 pour Fribourg. Avec 81% de réussite dans les lancers francs, les joueurs de Randoald Dessarzin ont réussi là où Fribourg a échoué et ont montré une meilleure gestion du stress. «Mission accomplie», s'est réjoui l'entraîneur jurassien des Tigers. «Je suis très satisfait de mon équipe».

Damien Leyrolles n'a quant à lui pas pu cacher une déception logique: «C'est dommage car le résultat n'est pas mérité. Nous avions les moyens de passer».

Dans le duel des équipes qui naviguent juste au-dessus de la barre, Boncourt a réalisé une bonne opération en allant s'imposer à Nyon (65-57). Cette rencontre très serrée, qui s'est jouée aux prolongations, a vu la formation jurassienne remporter bien plus qu'un match puisque la Red Team a distancé les Vaudois au classement et revient à 2 points des Starwings.

BBC Nyon - Boncourt 57-65 ap (14-12 15-18 13-14 11-9 4-12)

Rocher, 550 spectateurs. Arbitres: Novakovic/Mazzoni/Markesch.

BBC Nyon: Meylan (4 points), Dermody (11), Chabbey, Stalder (7), Amunugama, Zivkovic (22), Paredes (2), Vallotton (6), Knutson (5).

Boncourt: Allen (15), Schwaiger (8), Salomone (3), Stucheli (2), Calasan (17), Herrmann (6), N'Diaye (12), Lahey (2), Burkhalter.

(ats)