Voile

16 novembre 2019 10:13; Act: 16.11.2019 11:37 Print

Gautier: «On nous a livré une machine de guerre»

par Oliver Dufour - Arrivés jeudi soir à la 4e place de la Transat Jacques Vabre, dans la catégorie des Class40, Valentin Gautier et Simon Koster ont découvert un bateau à très grand potentiel.

storybild

Banque du Léman a apporté de grandes satisfactions à son équipage suisse. (Photo: AFP)

Une faute?

Il a failli ne pas être terminé à temps, mais il les a finalement menés tout près du podium. Le monocoque Banque du Léman a permis à Valentin Gautier et Simon Koster de terminer quatrièmes de la Transat Jacques Vabre, jeudi, après un peu plus de 18 jours en mer pour relier Le Havre (Fra) et Salvador de Bahia (Bré). Accueillie tard en soirée par une foule convenable, dont faisait partie leur compatriote Alan Roura, la paire a rapidement pu tirer un premier bilan de la traversée. A l'exception d'un passage à vide dans le Pot-au-Noir, où le Genevois de 32 ans et le Zurichois de 31 ans ont été englués durant trois jours à regarder leurs adversaires les dépasser, le voilier de 40 pieds (12m) de long a offert de grandes promesses pour l'avenir.

«A la mi-août, nous avions de vrais doutes sur le fait qu'on puisse bénéficier d'un bateau en état de prendre le départ de la course, se souvient Gautier. Mais en fin de compte le chantier nous a livré une vraie machine de guerre! Nous n'avons eu que très peu de temps pour lui faire passer des tests sur l'eau. Nous sommes même partis en mer en étant cramés, parce que nous avons dû bosser comme des fous pour que tout soit prêt», note le co-skipper genevois. «Pour une bonne partie, nous n'avons pas eu d'autre choix que de faire confiance aux constructeurs et préparateurs, ajoute Koster. On n'avait aucune idée si tout allait tenir en place ou s'il faudrait sans arrêt sortir la caisse à outils pour un truc qui lâche.»

«La vitesse rend intelligent»

Mais après avoir eu le podium en ligne de mire durant une bonne partie de la course, le duo baptisé Rösti Sailing Team a réalisé que l'avenir était prometteur pour leur embarcation, construite selon le modèle des anciens bateaux plats américains appelés scows, avec son étrave bien arrondie. «Au reaching (ndlr: vent de travers à 60-80 degrés de son axe), ce bateau est presque imbattable, estime Valentin Gautier. Nous avons vu que nous avancions parfois 5 noeuds (presque 10km/h) plus vite que les autres. Au près aussi, nous sommes très rapides. Reste à voir comment nous pouvons nous améliorer au portant (ndlr: vent arrière), avec une mer formée et dans le petit temps.»

Ce sont précisément les vents très faibles qui ont piégé les Suisses dans le fameux Pot-au-Noir, que les deux navigateurs traversaient pour la première fois en course. «Nous ne sommes pas encore en mesure de dire avec certitude ce qui n'a pas marché, avance Simon Koster. Nous avons eu un mauvais timing, de mauvais nuages Il nous faudra analyser tout ça avec des météorologues et les coaches». «Avons-nous juste été malchanceux ou avons-nous été mauvais?, relance son coéquipier. On va prendre un peu de recul. Peut-être à l'avenir pourrons-nous tenter d'autres tactiques plus audacieuses en sachant que notre bateau peut aller très vite. En voile on dit que la vitesse rend intelligent, donc on verra!»

Compte tenu de leur situation de départ, les deux bizuts se sont dits très satisfaits de leur première Transat Jacques Vabre et de ce bon résultat. «La bagarre intense pour gagner des milles dans la dernière ligne droite a été l'un des très bons moments», souligne Koster. Désormais, il s'agira de trouver le financement nécessaire pour boucler leur budget et se permettre de regarder sereinement l'avenir, où leur nouvelle fusée pourrait leur offrir encore d'autres belles satisfactions. «L'objectif principal de l'été prochain reste la Transat Québec – Saint-Malo. Le reste dépendra surtout de nos moyens, estime le Zurichois. Idéalement, dès février nous aimerions pouvoir naviguer pour nous entraîner et faire tout ce travail de préparation que nous avons dû abréger cette fois.»

Oliver Dufour

Résultats/Classements

(nxp)