JO-2012

14 mars 2012 15:22; Act: 14.03.2012 15:29 Print

Gebreselassie laisse la place aux jeunes

Haile Gebreselassie a choisi de se retirer progressivement du devant de la scène.

Une faute?

L'Ethiopien âgé de 38 ans, considéré comme le coureur de fond le plus complet de tous les temps, a annoncé via son manager qu'il ne tenterait plus de se qualifier pour les Jeux et qu'il ne participerait plus non plus à des Championnats du monde.

«Je veux laisser la place aux jeunes», a fait savoir l'empereur du fond, qui avait échoué le mois dernier à Tokyo (4e en 2h08'17) dans sa quête d'une qualification pour les JO de Londres sur marathon. Il aurait eu la possibilité de remettre l'ouvrage sur le métier mais il préfère renoncer, reconnaissant la supériorité de ses jeunes compatriotes, dont quinze d'entre eux ont déjà couru plus vite que lui cette année!

«Sur piste non plus, Haile ne participera plus à des épreuves majeures. Mais il s'alignera encore à des compétitions pour le plaisir jusqu'en 2014, sans pression», a précisé son manager néerlandais Jos Hermens. le double champion olympique et quadruple champion du monde du 10'000 m connaît une fin de carrière comparable à celle du Kényan Paul Tergat, son grand rival autrefois sur piste, rattrapé par son âge mais qui aura tout tenté jusqu'au bout.

Les jeunes vont trop vite

La décision de «Gebre» a mûri pendant plusieurs semaines. «Il savait bien après les performances de ses compatriotes au marathon de Dubaï (fin janvier) qu'il ne concrétiserait pas son dernier rêve olympique. Aujourd'hui, il en a définitivement pris conscience», a résumé Hermens.

«Haile ne peut plus soutenir le rythme de la nouvelle génération», a poursuivi le manager. Tant d'athlètes ont déjà couru le marathon autour des 2h04' en 2011 et 2012. Dans une course optimale, il pourrait peut-être encore réaliser 2h05', mais si la concurrence est forte, il risquerait de se retrouver neuvième peut-être.« Un champion comme Gebreselassie ne saurait s'en accommoder.

Les spécialistes expliquent l'évolution spectaculaire des chronos de ces deux dernières années par le fait que les jeunes Africains de l'Est, qui autrefois faisaient leurs gammes sur piste avant de passer sur marathon, se lancent désormais directement sur la distance des 42,195 km, où il y a plus d'argent à gagner, dès l'âge 20 ans ou moins. Cette distance ne fait plus peur, et ils l'abordent pied au plancher dès le départ, s'appuyant sur une préparation spécifique et poussée.

Gebreselassie, qui a détenu le record du monde en 2h03'59 , s'est fait déposséder par les Kényans emmenés par Patrick Makau, le nouveau détenteur du record en 2h03'38. Mais l'Ethiopien m'abandonne pas d'un coup: »Laissez-moi encore disputer quelques courses intéressantes! De nombreux organisateurs veulent avoir au départ un grand nom comme le mien.«

(ats)