Voile

02 juin 2019 12:16; Act: 26.06.2019 13:40 Print

Justine Mettraux ambitieuse sur la Solitaire

par Oliver Dufour - La navigatrice genevoise (32 ans) prendra dimanche à 16h25 le départ de sa 4e Solitaire Urgo le Figaro, au large de Pornichet (F). La prestigieuse régate par étapes réunit quelques géants de la course au large.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Il a beau s'agir de l'une des courses les plus dures du circuit Figaro, qui réunit des marins seuls sur des monocoques du même nom, Justine Mettraux y revient chaque année avec davantage d'envie. La Solitaire Urgo le Figaro est en effet le moment de la saison où chaque marin cherche le plus à s'illustrer. Pour la quatrième fois de sa carrière, la navigatrice genevoise sera dimanche au départ au large Pornichet, proche de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique, à bord de TeamWork. Elle compte bien briller dans cette épreuve où reviennent cette année quelques monstres sacrés de la course au large, comme Loïck Peyron, Armel Le Cléac'h et Yann Eliès.

«L'objectif c'est un top 10, mais ça ne va vraiment pas être simple, avance Justine Mettraux. J'ai des objectifs en tête de la manière dont j'ai envie de naviguer, ce que j'ai bien réussi à faire sur la Maître Coq, rappelle-t-elle au sujet de cette course terminée le 5 mai dernière, où elle avait terminé 9e et première femme. Si j'arrive à retrouver le même état d'esprit et mettre ces choses en place, je serai contente.» Dans sa conquête, la Versoisienne peut s'appuyer sur l'avantage d'avoir été l'une des premières à bénéficier du nouveau bateau Figaro III, qui remplace la génération précédente dans la flotte. Un léger avantage dans la prise en main du monocoque, par rapport à bon nombre des 47 marins qui seront sur la ligne de départ dimanche à 16h15.

La première étape mènera Justine Mettraux et les autres concurrents jusqu'à Kinsale, en Irlande, au terme de 553 miles (environ 1025km). «La météo pour le départ s'annonce plutôt bonne avec 10-12 noeuds de vent. Ce sont des vitesses où les bateaux vont vite, donc il faudra faire attention, mais ces conditions sont complètement maniables pour le départ et pour le parcours dégagement. Les stratégies auront peut-être assez vite creusé des écarts, ça va être intéressant. Il va y avoir du match jusqu'au bout!» L'épreuve se déroulera en tout en quatre étapes, dont la dernière partira le 22 juin pour mener la flotte de la baie de Morlaix, en Bretagne, jusqu'à Dieppe en Seine-Maritime.

Résultats/Classements