Ski alpin

06 février 2019 11:53; Act: 06.02.2019 14:25 Print

Kasper dérape: Yule ne le rate pas

L'interview polémique du président de la FIS n'est pas restée sans suite. Le Valaisan lui a répondu.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Lundi, dans les colonnes du «Tages Anzeiger», le président de la FIS a fait soupirer bien des acteurs du Cirque Blanc. Et pour cause. Gian Franco Kasper a sorti l'artillerie lourde entre déni du réchauffement climatique - «Et puis il y a ce soi-disant changement climatique... Il n'y a aucune preuve. Nous avons de la neige, parfois beaucoup» - ou apologie des dictatures dans lesquelles «tout est plus facile».

Rares ont été les réactions aux diverses punchlines du dirigeant en bout de course. Daniel Yule, lui, s'est emporté auprès de nos confrères du «Blick». L'étudiant en économie valaisan a même avoué avoir été choqué par les propos du Grison. Concernant le «soi-disant changement climatique», le membre de l'équipe de Suisse de ski s'est emporté: «Cette déclaration est la preuve la distance qui sépare M. Kasper de notre sport. S'il nous rendait visite ne serait-ce qu'une fois par été pendant l'entraînement, il verrait clairement à quel point nos glaciers fondent et à quel point l'avenir du ski est menacé.»

Sur le pan politique des déclaration de Gian Franco Kasper, Daniel Yule n'a également pas mâché ses mots. «Avec cet engagement en faveur des dictatures, M. Kasper a clairement indiqué qu'en tant que Président, il ne voulait pas dialoguer avec les athlètes. Cela me fait vraiment peur, c'est pourquoi je vais me porter candidat à la FIS pour le poste de porte-parole des skieurs.»

Les mots forts de Daniel Yule décomplexeront-ils les autres sportifs présents à Are?

Résultats/Classements

(Sport-Center)