Saint-Gall

10 janvier 2019 22:40; Act: 11.01.2019 09:15 Print

L'ex-gymnaste Ariella Kaeslin fait sauter le radar

La Lucernoise de 31 ans, championne d'Europe au cheval en 2009, a été flashée à 38km/h au-dessus de la limite. Elle perd son permis pour 3 mois.

storybild

Ariella Kaeslin n'avait pas remarqué le changement de limitation sur l'autoroute. (Photo: Keystone)

Une faute?

En raison d'un chantier sur l'autoroute A3, à hauteur de Walenstadt (SG), au bout du lac du même nom, la vitesse avait été limitée en septembre dernier à 80km/h au lieu des 120 habituels. Comme d'autres conducteurs sans doute, Ariella Käslin n'a rien vu dans l'après-midi du 2 septembre, lorsqu'elle a emprunté le tronçon au volant de son Audi, raconte «Blick». Le radar placé à cet endroit n'avait en revanche pas la tête dans les étoiles. Il a flashé la Lucernoise de 31 ans, ex-championne de gymnastique, à 124km/h, soit 44km/h au-dessus de la limite autorisée. Une fois la marge d'erreur et de tolérance de 6km/h retirée, on se retrouve tout de même à 38km/h de trop pour la championne d'Europe au cheval en 2009, à Milan (médaille de bronze au concours général) et vice-championne du monde la même année à Londres.

Résultat de la course, une amende de 800 francs et trois mois de retrait de permis dès ce jeudi pour Käslin, trois fois élue sportive suisse de l'année (2008 à 2010). La Lucernoise devra également s'acquitter des frais de procédure d'une valeur de 350 francs. Elle écope aussi d'une peine avec sursis de 20 jours-amende à 120 francs.

«Je suis passée plein de fois sur ce tronçon, a expliqué Ariella Käslin au quotidien alémanique. Cette fois il y avait un chantier et je suis passée sans trop réfléchir, au même rythme que d'habitude. J'aurais dû faire plus attention. Je n'avais pas l'intention de rouler trop vite. J'avais même réglé mon tempomat. Ça a été un gros choc au moment du flash. Je ne savais pas ce que j'avais fait de faux.» Pour la première fois de sa vie, elle se retrouvera privée de permis. «Je veux toujours être un exemple, y compris sur la route, jure celle qui poursuit une formation de physiothérapeute. Ça implique qu'on doit aussi porter les conséquences de ses erreurs.»

Résultats/Classements

(duf)