Ski alpin

11 janvier 2019 13:47; Act: 11.01.2019 13:47 Print

L'objectif est clair: vaincre la malédiction d'Adelboden

par Folrian Müller - Après plus de dix années de disette, les Suisses chercheront à enfin décrocher un podium dans l'Oberland bernois, ce week-end.

storybild

Un géant samedi, un slalom dimanche: deux occasions de briller pour Daniel Yule & Cie. (Photo: Keystone)

Une faute?

Adelboden, c'est la Mecque des techniciens helvétiques. Sur le Cirque blanc, jamais autant de drapeaux rouges à croix blanche ne flottent que le long des pentes du Chuenisbärgli.

Il faut pourtant remonter à janvier 2008 pour trouver trace du dernier podium à domicile. Marc Berthod et Daniel Albrecht avaient réalisé le doublé en géant. En slalom, il faut remonter encore plus loin, en janvier 2007: le même Marc Berthod s'était alors imposé.

Depuis, c'est la bérézina pour les skieurs suisses devant leur public. L'équipe masculine n'a plus jamais fait mieux qu'une 4e place (Sandro Viletta en 2009, lors du géant) et n'avait même pas réussi à placer un de ses représentants dans le top 12 des deux épreuves au programme en 2015.

Reste qu'en ce mois de janvier 2019, il est permis d'espérer voir enfin la délégation helvétique vaincre le signe indien dans l'Oberland bernois. Cette saison, les techniciens suisses ont en effet déjà mis un terme à plusieurs longues disettes.

Loïc Meillard (à Saalbach) et Thomas Tumler (à Beaver Creek) sont montés sur un podium en géant, ce qui n'était plus arrivé depuis 2011. Le Valaisan Daniel Yule, lui, a remporté le slalom de Madonna di Campiglio, venant combler une carence de onze années entre les piquets serrés.

De quoi penser que les techniciens helvétiques, forts d'une densité inédite dans l'histoire récente, ont toutes les cartes en main pour vaincre la malédiction d'Adelboden.

Résultats/Classements

(nxp)