Natation

02 février 2011 17:10; Act: 02.02.2011 17:26 Print

La «Torpille» cible Londres

Ian Thorpe, sportif australien le plus médaillé aux Jeux olympiques, à la retraite depuis 2006, a annoncé son retour à la compétition en vue des JO 2012 de Londres.

Une faute?

Devant la presse à Sydney, il s'est déclaré «très heureux» et toujours «assoiffé de défis».

«Je suis très heureux d'effectuer mon retour parce que je n'avais jamais imaginé être compétitif à nouveau», a déclaré la «torpille» - son surnom -, quintuple médaillé d'or olympique, 28 ans.

«J'étais content de m'être éloigné des piscines au cours des quatre dernières années. J'en avais besoin. Mais je n'ai pas pris la décision de revenir à la légère», a-t-il ajouté, expliquant que la visite de «l'extraordinaire» piscine olympique de Londres avait été l'élément déterminant dans son choix de retour.

«Je voulais vraiment la tester et je n'avais jamais eu autant envie de nager depuis si longtemps», a précisé Ian Thorpe.

En secret

La légende la natation australienne s'est entraîné incognito dans huit piscines différentes afin de ne pas éveiller les soupçons, recevant par sms les conseils de l'entraîneur Leigh Nugent qu'il n'a rencontré en personne qu'une seule fois. Il n'a même informé sa famille de ses intentions qu'il y a quelques semaines.

Conscient du délai très court le séparant des sélections olympiques australiennes, en mars 2012, Ian Thorpe visera avant tout une place dans le relais. Les 100 et 200 m nage libre - en cas de qualification - constitueraient alors un bonus. S'il a d'ores et déjà fait une croix sur le 400 m libre, sa distance favorite, il affirme que «beaucoup de personnes seront surprises» par ses performances en sprint.

Selon les règles de la Fédération internationale (Fina), l'homme aux 11 titres mondiaux, qui a précisé avoir perdu 5 kilos, ne pourra prendre part à la moindre compétition au cours des neuf premiers mois suivant son inscription, ce mercredi, sur le registre du contrôle antidopage. Ainsi, il n'aura que cinq mois pour se mesurer aux meilleurs mondiaux avant les sélections australiennes.

Et Manaudou?

Le nageur, qui prévoit de s'entraîner à Abou Dhabi et en Europe, devrait disputer sa première compétition internationale en novembre lors d'une étape de Coupe du monde, suivie dans la foulée par une compétition à domicile en Australie.

«C'est énorme, mais je suis prêt. C'aurait été plus facile d'en rester là, mais j'ai toujours envie de nager», a conclu Thorpe, qui espère que son retour sera tout aussi gagnant que celui de l'Américaine Dara Torres, revenue avec succès dans les piscines après avoir annoncé par deux fois sa retraite.

Un retour que pourrait également tenter Laure Manaudou, la plus grande championne de l'histoire de la natation française, qui s'est remise à l'eau un an après avoir annoncé sa retraite, mais «pas forcément pour reprendre la compétition». Du moins pour l'instant.

(ats)