Course à pied

11 février 2011 00:30; Act: 11.02.2011 00:47 Print

Le Genève Marathon soigne ses athlètes

par Oliver Dufour, Genève - Le septième volet de la course fera peau neuve les 14 et 15 mai prochains. Les coureurs sont conviés à une préparation minutieuse par l’organisation.

storybild

Pour éviter de saper l'intérêt de la course, les organisateurs n'ont pas fait appel à un plateau de stars onéreux. Ils tablent donc sur un groupe d'élite équilibré. (Photo: DR)

Une faute?

Au printemps 2011, le marathon de la Cité de Calvin vise la barre des 5000 participants. Pour y parvenir, le directeur de l’épreuve, Benjamin Chandelier, et son équipe ont perçu un besoin de changement. «Pour un coureur, il y a deux points essentiels», résume le Français. «Le dépassement de soi et la découverte d’un lieu». Partant de ce principe, les responsables de l’événement ont planché sur de nouvelles façons de séduire.

C’est ainsi que tous les participants sont invités à participer le 19 mars prochain à une demi-journée d’information proposée en partenariat avec les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG). Les marathoniens chevronnés ou débutants auront ainsi tout loisir de s’informer sur les diverses étapes d’une préparation physique adaptée, d’une récupération efficace. Ils dialogueront avec des spécialistes des HUG et testeront leurs aptitudes avec des ateliers pratiques. «Nous avons envoyé une newsletter à tous les participants depuis 2005 pour les inciter à venir», confie Benjamin Chandelier.

Une seule boucle

Le directeur sort même un deuxième lapin de son chapeau. «C’était frustrant pour les participants de sillonner deux fois le même tracé de 21km. Nous avons donc établi un nouveau parcours sur une boucle unique de 42km». Ce nouvel itinéraire plus «roulant» (ndlr: dont les cassures, bosses et virages à angle droit ont été soigneusement évités) emmènera les athlètes à travers dix communes genevoises, en plus de la ville elle-même. «On veut ainsi présenter les deux facettes de Genève: la cité internationale et sa belle campagne», souligne le patron de ce marathon.

La formule semble déjà efficace. Depuis la récente ouverture des inscriptions, plus de 1000 adeptes se sont déjà engagés à courir le Genève Marathon. En 2010, un peu moins de 4000 férus de la discipline aux origines mythologiques avaient participé. «D’ici quelques année, il semble réaliste d’atteindre les 15'000 et de s’établir dans le Top 15 des marathons européens», fantasme déjà Benjamin Chandelier.