Athletissima

03 juillet 2014 22:15; Act: 03.07.2014 22:32 Print

Le combat des chefs a bien eu lieu

par Jean-Philippe Pressl-Wenger - Le record du monde du saut en hauteur n’est pas tombé. Mais la compétition a été forte en émotions.

storybild

Bohdan Bondarenko a remporté le concours, mais il a finalement échoué dans son défi à lhistoire. (Photo: AFP)

Une faute?

Une fois le concours gagné, Bohdan Bondarenko s’est attaqué au record du Cubain Javier Sotomayor, qui date de 1993 (2m45). En demandant une barre à 2m46, l’Ukrainien a tenté le tout pour le tout. Malheureusement, il lui a manqué un peu de tout : de la hauteur notamment et peut-être aussi des forces. Assez loin de décrocher la timbale sur ces deux premiers essais, il a même hésité à tenter le troisième.

«J’étais un peu trop relax, je crois, a commenté Bondarenko. Retrospectivement, je n’avais pas grande chance de battre ce record ce soir (ndlr :hier). Ce n’est d’ailleurs pas une barre que je tente à l’entraînement.» Ce n’est que partie remise. Les Européens de Zurich constitueront une superbe vitrine pour un éventuel record.

On s’attendait donc à une bataille au sommet à la Pontaise, elle a bien eu lieu. Même si Mutaz Essa Barshim, un des principaux favoris, n’a pas réussi à se hisser jusque dans le dernier trio. Le Qatari, peu en jambes hier, n’a pas trouvé les ressources nécessaires pour passer 2m40. Un invité surprise a toutefois pris sa place sur le podium. L’Ukrainien Andriy Protsenko (2e) s’est arraché pour passer une barre posée à 2m40. Il s’agit de son record personnel, ce qui lui permet de devenir le sixième athlète à effacer cette hauteur cette saison.

Et dire que ce splendide concours a failli connaître une décapitation prématurée. Peut-être encore en phase de rodage, tant le Qatari Barshim que Bondarenko ont peiné pour franchir une barre posée à 2m29. Tous deux ont eu besoin d’un troisième essais pour la franchir