Boxe

01 mai 2012 08:56; Act: 01.05.2012 09:06 Print

Le vétéran Hopkins ne pense pas à la retraite

Dépossédé de son titre WBC des mi-lourds samedi, à l'âge de 47 ans, l'Américain n'envisage pas encore la retraite et espère même récupérer la couronne qu'il fut le plus vieux boxeur à porter.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Face à son compatriote Chad Dawson, 29 ans, Bernard Hopkins ne s'est incliné qu'aux points. Deux juges ont donné la victoire à Dawson 117-111, le troisième a vu un match nul 114-114.

«Peu importe le résultat, je vais poursuivre ma carrière et je défierai le champion dans ma catégorie, qui que ce soit», a-t-il déclaré.

«Je suis peut-être plus âgé, mais je ne sens aucun déclin dans ma technique ou mes capacités sur le ring. J'aime combattre», a-t-il ajouté.

Hopkins était devenu le plus vieux boxeur de l'histoire à détenir une ceinture mondiale majeure en battant le Canadien Jean Pascal aux points le 21 mai 2011 à Montréal.

Il avait alors effacé des tablettes son célèbre compatriote George Foreman, qui avait 45 ans et 299 jours quand il est devenu champion IBF des lourds en dominant Michael Moorer, le 5 novembre 1994 à Las Vegas.

Aujourd'hui, Hopkins, qui affiche 52 victoires (32 avant la limite), 6 défaites et 2 nuls, pourrait éventuellement viser son compatriote Tavoris Cloud, champion IBF, 30 ans, invaincu, le Gallois Nathan Cleverly, champion WBO, invaincu à 25 ans, ou le Kazakh Beibut Shumenov, le champion WBA, 28 ans.

(afp)