Rugby

21 septembre 2019 14:15; Act: 21.09.2019 14:26 Print

Les All Blacks marquent leur territoire

Coupe du monde: la Nouvelle-Zélande a battu l'Afrique du Sud. La France s'est ouvert les portes des quarts de finale.

storybild

On ne s'est pas fait de cadeaux entre Néo-Zélandais (Beauden Barrett, à g.) et Sud-Africains (Cheslin Kolbe, à dr.). (Photo: AFP)

Une faute?

Les All Blacks, vainqueurs des deux derniers mondiaux (2011 et 2015), ont débuté l'édition 2019 de la Coupe du monde par un succès face à un autre prétendant au titre, l'Afrique du Sud (23-13), samedi à Yokohama.

Grâce à ce 15e succès consécutif en Coupe du monde, les All Blacks sont quasiment assurés de terminer en tête de la poule B et d'éviter l'Irlande en quarts de finale. A l'inverse, les Sud-Africains, qui devraient terminer à la deuxième place de la poule, devraient croiser les Irlandais en quarts, le 20 octobre.

Accrochés par les Springboks à domicile (16-16) dans le cadre du Rugby Championship le 27 juillet, les All Blacks ont cette fois fait preuve de davantage de discipline que leurs adversaires. Ils ont également montré de grosses qualités dans le replacement défensif. Les trois derniers matches de la première phase, face à trois modestes adversaires (Namibie, Canada et Italie), devraient être assez faciles pour les deux équipes.

La France commence bien

Le XV de France s'est pour sa part ouvert la route des quarts des finale en dominant l'Argentine (23-21), samedi à Tokyo, grâce à un drop de Camille Lopez, tout juste entré en jeu, à la 70e minute. La fin de match a été irrespirable, l'Argentine ayant eu la pénalité de la gagne à quelques secondes de la fin.

Les Bleus, moribonds au sortir du Tournoi des six nations, prennent ainsi une option sur la qualification après avoir battu leur plus sérieux concurrent direct, si l'on considère l'Angleterre au-dessus dans cette poule de la mort (C). Ils devraient même jouer la première place face au XV de la Rose, le 12 octobre à Yokohama, s'ils font le travail sérieusement face aux États-Unis (2 octobre) et aux Tonga (6). Soit l'emporter avec le point de bonus offensif.

Ils ont onze jours devant eux avant leur prochain rendez-vous, à Kumamoto. Onze jours durant lesquels ils réviseront ce qui a fonctionné, et ce qui a beaucoup moins marché.

L'Australie s'est fait peur

Enfin, l'Australie s'est fait peur, mais elle a finalement remporté avec le bonus offensif son premier match de la Coupe du monde 2019 contre les Fidji, samedi à Sapporo, 39-21.

Les Wallabies ont très mal débuté la rencontre, dominés par des Fidjiens très incisifs en attaque, plus agressifs en défense, et qui ont survolé le match jusqu'à la 50e minute (14-12 à la pause, 21-12 après l'essai de Nayacalevu à la 44e).

Mais l'Australie, double championne du monde (en 1991 et 1999) et qui fait partie des prétendants au titre, a ensuite mis la machine à mauls en marche pour finir par marquer six essais par Hooper, Hodge, Kerevi, Koroibete et un doublé du talonneur Latu.

Résultats/Classements

(nxp/afp)