Rugby

08 octobre 2019 14:38; Act: 08.10.2019 14:43 Print

Les Boks révisent leurs gammes face au Canada

L'Afrique du Sud n'a eu besoin que de 17 minutes pour s'assurer un point bonus, mardi à Kobe, surclassant ses derniers adversaires de poule à la Coupe du monde.

storybild

Les Sud-Africains (en vert) s'en sont donné à cur joie, passant dix essais aux Canadiens. (Photo: Mike Hewitt)

Sur ce sujet
Une faute?

Et maintenant les quarts? L'Afrique du Sud a bouclé le premier tour de la Coupe du monde en surclassant le Canada (66-7), un succès largement bonifié par dix essais, mardi à Kobe, pour son dernier match avant douze jours.

La qualification pour les quarts de finale est presque là... Seule une très improbable victoire bonfiée de l'Italie sur les All Blacks samedi pourrait les empêcher d'accéder au cercle des huit meilleures équipes de la planète.

Le très probable quart de finale aura lieu le 20 octobre, contre le premier de la poule A (Japon, Irlande). Les Boks devraient être fixés dimanche, après le «vrai-faux» huitième de finale entre le Japon et les Écossais.

En attendant, les Boks ont empilé les essais (10), notamment en première période (7). Le demi de mêlée Cobus Reinach, pour sa première titularisation de la Coupe du monde, a inscrit le triplé (10e, 18e, 21e) le plus rapide de l'histoire de la compétition.

C'est aussi le troisième hat trick de la Coupe du monde 2019, après ceux de l'ailier japonais Kotaro Matsushima contre la Russie et du talonneur argentin Julian Montoya face aux Tonga.

Hormis cette course à l'essai, le sélectionneur Rassie Erasmus n'aura pas appris grand chose de cette rencontre face aux Canucks, modeste 22e nation mondiale, avec une équipe remaniée et des titulaires laissés au repos.

Bonus assuré en 17 minutes

Vite fait, bien fait, les Springboks n'ont mis que 17 minutes et 22 secondes pour s'assurer du bonus. Et menaient déjà (40-0) à la 37e minute quand le Canadien Josh Larsen a été exclu pour un plaquage dangereux.

Entré en jeu en remplacement de Kyle Baillie (13e), le deuxième ligne n'aura finalement passé qu'une vingtaine de minutes sur le terrain, laissant ses partenaires seuls face à la marée vert et or.

Mais Eramus avait demandé de l'intensité à ses joueurs. Il a visiblement été écouté, surtout en première période (47-0 à la mi-temps).

Moins convaincants dans les 40 dernières minutes, alors que l'affaire était déjà pliée, les Springboks ont rendu une copie propre, malgré un essai de Matt Heaton (46e), et ont étalé beaucoup de sérieux. Les arrières ont franchi régulièrement les lignes et profité des espaces laissés par le Canada tandis que les avants, conduits par le capitaine Siya Kolisi, ont été ultra-dominateurs.

Les Springboks sont les premiers à terminer la phase de poule. Dans douze jours, pour leur septième quart de finale consécutif, ils devraient avoir plus de travail.

(afp)