Water-polo

17 juillet 2019 11:35; Act: 17.07.2019 12:42 Print

Les Coréennes prennent l'eau de toute part

Le championnat du monde féminin de water-polo, c’est la mer à boire pour la formation asiatique. En deux matches, elle a encaissé 94 buts (!) et en a marqué un seul.

Une faute?

En football et dans de nombreux autres sports, on dit de plus en plus souvent qu’ «il n’y a plus de petites équipes». Ce n’est pas encore tout à fait le cas en water-polo. L’équipe féminine de Corée du Sud l’a prouvé cette semaine en coulant à pic à l’occasion de ses deux premières rencontres du championnat du monde, organisé à domicile, à Gwangju (ou faut-il dire Gwang-glou?).

Après s’être noyées en ouverture face à la Hongrie, encaissant un sec 64-0, les Coréennes ont un peu sorti la tête de l’eau mardi, colmatant quelques fuites pour ne concéder une défaite «que» de 30 à 1 contre la Russie. La joueuse Kyung Da-seul (18 ans) a répliqué au torrent de buts russes en marquant alors que le score était de 27-0. Un but qui a été célébré comme un titre par les Coréennes, qui ont forcément versé quelques larmes de bonheur.

Qualifiée d’office pour ce Mondial en tant que pays organisateur, la Corée du Sud avait eu toutes les peines du monde à réunir une équipe, faisant appel à d’anciennes nageuses pour remplir le contingent. Un pari réussi un mois seulement avant le début du tournoi. Jeudi, la formation asiatique flottera vers son troisième match, contre le Canada. En espérant qu’elle évitera une nouvelle trempe.


Résultats/Classements

(Sport-Center)