Rugby

09 octobre 2019 14:12; Act: 09.10.2019 14:20 Print

Les Gallois en quarts après avoir souffert contre Fidji

Encore mené par les insulaires en début de deuxième mi-temps, le XV au Poireau a su retourner le match et décrocher son billet pour la phase éliminatoire du Mondial, au Japon.

storybild

Le XV gallois (en rouge) a longtemps été malmené par les insulaires. (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Pays de Galles et l'Australie ont décroché leur billet pour les quarts de finale de la Coupe du monde, grâce au succès des Gallois sur les Fidji (29-17) mercredi à Oita.

En cas de succès sur l'Uruguay dimanche, les Gallois termineront en tête de la poule D, quel que soit le résultat de l'Australie vendredi face à la Géorgie.

Les Gallois et les Australiens rejoignent l'Angleterre et la France parmi les qualifiés pour les quarts.

Déjà battus à la surprise générale par l'Uruguay lors de leur deuxième match, les Fidjiens sont éliminés.

Mais pour leur dernier match dans cette édition 2019 de la Coupe du monde, ils ont offert une énorme opposition aux Gallois, menés (17-14) à l'entrée des vingt dernières minutes.

Jusque-là, la défense et surtout les individualités (Nakarawa, Tuisova, Radradra) ont posé de gros problèmes à la défense galloise, inscrivant notamment deux essais en première période.

Mais le Pays de Galles s'est appuyé sur sa défense au large, et dans les mêlées ouvertes, pour récupérer des ballons précieux et arracher la victoire (bonifiée) grâce à deux derniers essais inscrits par l'ailier Josh Adams, son 3e de la soirée (60), et l'arrière Liam Williams (68).

Écossais et Argentins passent en force

Mission accomplie... L'Ecosse a préparé son match décisif pour les quarts de finale, dimanche face au Japon, en écrasant facilement la Russie (61-0), à Shizuoka, un succès bonifié par neuf essais.

Ils n'avaient de toute façon pas le choix: pour espérer voir les quarts de la Coupe du monde pour la huitième fois de leur histoire, les Ecossais devaient s'imposer en inscrivant au moins quatre essais pour s'offrir un «vrai-faux» huitième de finale contre le pays hôte, dimanche à Yokohama, si le typhon en approche du Japon le permet.

Les voilà donc à un point de l'Irlande, qui affronte les Samoa samedi, et à quatre de leur prochain adversaire. L'Ecosse est aussi, et surtout, à 80 minutes du second tour. Pas mal pour une équipe moribonde après avoir été dominée dans tous les domaines lors de son premier match dans la compétition, contre l'Irlande (27-3).

Partis à la chasse au bonus, les Écossais ont passé trois essais en 22 minutes, portés par un Adam Hastings très inspiré (26 points au total). Mais ils ont dû attendre la 44e minute pour inscrire leur quatrième, synonyme du point de bonus offensif vital pour la suite.

Triomphe pour Leguizamon

Éliminée après ses défaites face à la France et à l'Angleterre, l'Argentine a pour sa part quitté la Coupe du monde sur un sourire, après sa victoire sur les Etats-Unis (47-17) mercredi à Kumagaya.

Une fois les sept essais inscrits, les Pumas ont porté en triomphe Juan Manuel Leguizamon, 36 ans, qui disputait son dernier match avec les Pumas. «C'était important de gagner pour lui rendre hommage», a souligné le capitaine Pablo Matera.

Leguizamon était le dernier représentant de la «génération 2007», cette phalange qui avait porté les Pumas jusqu'à la 3e place de la Coupe du monde 2007. Avant de confirmer avec une place de quart de finaliste en 2011, puis une accession aux demi-finales, quatre ans plus tard en Angleterre.

Victimes de la «poule de la mort», les Pumas seront donc les grands absents des quarts de finale, en fin de semaine prochaine.

Résultats/Classements

(afp)