NBA

10 décembre 2011 09:16; Act: 10.12.2011 09:46 Print

Les joueurs reprennent l'entraînement

Le lock-out qu'a connu la NBA est en voie de se résoudre. Les joueurs ont repris le chemin de l'entraînement.

storybild

Les joueurs de NBA vont reprendre les matches le jour de Noël. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La NBA est officiellement entrée vendredi en pré-saison, après plus de cinq mois de lock-out. Le marché des transferts s'est quant à lui emballé dès le premier jour des transactions, alors que les joueurs ont eux repris le chemin des camps d'entraînement.

La saison régulière va débuter le 25 décembre, avec près de deux mois de retard, et chaque équipe jouera 66 matches (au lieu de 82) avant les play-off.

La décision du patron de la NBA David Stern de refuser «pour raisons sportives» un méga-échange qui aurait envoyé le meneur All Star Chris Paul aux Los Angeles Lakers, l'Espagnol Pau Gasol à Houston et Lamar Odom à La Nouvelle-Orléans faisait encore des vagues vendredi mais Paul s'est présenté au camp d'entraînement des Hornets et Gasol et Odom à celui des Lakers, même s'ils n'ont pas participé à la première séance du nouvel entraîneur Mike Brown.

La NBA est l'actuel propriétaire de la franchise de Louisiane en attendant que des acheteurs fiables se manifestent.

«Cela fait du bien d'être de retour sur le parquet, d'entendre les ballons rebondir et de voir ses coéquipiers», a dit LeBron James après son premier jour sous l'uniforme de Miami depuis sa défaite en finale contre Dallas en juin.

Le meneur de jeu espagnol Ricky Rubio a effectué son tout premier entraînement avec les Timberwolves du Minnesota.

Orlando a de son côté utilisé la clause d'amnistie, qui figure dans la nouvelle convention collective de travail (CBA) ratifiée vendredi, pour se débarrasser du fantasque arrière Gilbert Arenas, surnommé «Agent Zéro», qui avait encore trois ans de contrat valant 62 millions de dollars. Il affiche 21 points de moyenne en carrière mais seulement 11 la saison dernière.

La clause d'amnistie permet à une franchise de «couper» dans les jours qui viennent un joueur à gros contrat, qui disparaît de l'effectif et dont le salaire ne rentre plus dans la masse salariale mais lui reste quand même dû. Selon la presse américaine, les Knicks de New York aimeraient utiliser cette nouvelle règle pour dire adieu à leur meneur Chauncey Billups.

En plus de Billups, les Knicks cherchaient aussi à échanger le Français Ronny Turiaf afin de faire de la place, financièrement parlant, pour le pivot Tyson Chandler, dont la défense sous les panneaux avait grandement aidé les Mavericks de Dallas à remporter leur premier titre de champion en juin.

«Nous avons eu ce que tout le monde à New York voulait, un 'big man'», a commenté la vedette des Knicks Carmelo Anthony en anticipant ce transfert. La nouvelle destination de Turiaf n'étaient pas encore connue vendredi soir.

La journée de vendredi a également été marquée par la décision de Brandon Roy de prendre sa retraite à 27 an, en raison de ses genoux en mauvais état. Après seulement 5 saisons, il se retire avec 19 points, 4,7 passes décisives et 4,3 rebonds de moyenne et le titre de meilleur rookie de la saison 2006-2007.

(ats)