Dakar 2016

03 janvier 2016 22:50; Act: 03.01.2016 22:50 Print

Les organisateurs envisagent une spéciale réduite

La spéciale de la deuxième étape, disputée lundi, pourrait être raccourcie «d'au moins 150 kilomètres» en raison des conditions météo.

storybild

La météo rend les conditions de course difficiles. (Photo: Reuters)

Une faute?

«Il va pleuvoir une grosse partie de la nuit sur la spéciale puis ça doit s'arrêter en fin de nuit pour reprendre dans l'après-midi», a annoncé le directeur de la course, Etienne Lavigne.

«On est en train de repenser l'organisation de lundi pour pouvoir assurer un secteur sélectif dans de bonnes conditions. Il y a plusieurs solutions: déplacer le départ, raccourcir la spéciale pour ne pas être gêné par la pluie. L'objectif, c'est de faire les choses en sécurité», a-t-il expliqué, évoquant une spéciale réduite «d'au moins 150 kilomètres».

La deuxième étape doit relier lundi Villa Carlos Paz à Termas de Rio Hondo, en Argentine, sur 787 kilomètres pour les motos, 847 kilomètres pour les voitures, dont respectivement 450 km et 510 km chronométrés. «On va faire le maximum pour pouvoir faire une étape dans de bonnes conditions», a ajouté le directeur du rallye, avant de faire état d'une amélioration des conditions météo pour la troisième étape, mardi.

Dimanche, la première étape entre Rosario et Villa Carlos Paz a été annulée, le déploiement du dispositif de sécurité (avion relais et hélicoptères) ayant été rendu impossible par de violents orages, de fortes pluies et un plafond nuageux bas. La pluie avait également détérioré considérablement certaines portions de la spéciale, avec des rios en crue, a précisé Lavigne.

(nxp/ats)