Consommation

16 août 2018 10:49; Act: 16.08.2018 12:51 Print

Les snowboarders boivent plus que les footballeurs

Selon un sondage du bpa, un snowboarder sur cinq reconnaît consommer de l'alcool durant le sport, contre moins de un footballeur sur dix. Les skieurs aiment aussi boire un verre.

storybild

Les sportifs masculins consomment plus souvent de l'alcool que les femmes. Et la tendance est plus élevée chez les Alémaniques que chez les Romands et les Tessinois. (Photo: AFP)

Une faute?

Un snowboarder sur cinq boit pendant son activité sportive, selon un sondage du Bureau de prévention des accidents (bpa). Tous sports confondus, les hommes alémaniques sont plus enclins à boire un verre que le reste de la population.

Près de 19% des snowboarders indiquent être «souvent» ou «occasionnellement» sous l'influence de l'alcool lorsqu'ils pratiquent leur sport. Ceci est également le cas de 15% des skieurs, 11% des randonneurs, 9% des footballeurs et 6% des baigneurs ou des nageurs.

Pour chacun de ces sports, les hommes consomment plus souvent de l'alcool que les femmes. Et la tendance est plus élevée chez les Suisses alémaniques que chez les Romands et les Tessinois.

Bricoler éméché

De même, pour une partie de la population suisse, bricoler ou jardiner ne constituent pas des motifs suffisants pour renoncer à l'alcool. Près de 9% des bricoleurs interrogés déclarent consommer «souvent» ou «occasionnellement» de l'alcool avant de se mettre à l'ouvrage, contre 11% des jardiniers amateurs.

Chaque année, en Suisse, près d'un million de personnes subissent des blessures au cours d'accidents non professionnels. Et plus de 2400 y laissent leur vie.

12 milliards par an

Outre les souffrances physiques et psychiques, les accidents non professionnels occasionnent également des coûts. Les conséquences socio-économiques de ces accidents peuvent être calculées de différentes manières.

Les coûts purement matériels (prestations médicales, frais de justice et de police, dommages matériels) se montent à quelque 11,7 milliards de francs par an pour la Suisse. Cela représente 1400 francs par habitant.

Le bpa a également redéterminé le montant des coûts immatériels suite à l'adaptation de l'approche de l'OCDE relative à la disposition à payer. Cette approche estime combien chaque personne est prête à investir pour échapper à la mort dans un accident, ne pas rester invalide ou éviter des blessures moins graves.

Avec ce calcul, les accidents non professionnels coûtent chaque année près de 96 milliards de francs à l'économie suisse, soit 11'500 francs par individu.

Résultats/Classements

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Duvent le 16.08.2018 11:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boire ou skier, il faut choisir !

    Y a eu besoin d'une enquête du bpa pour ça ? ..... Y a longtemps que beaucoup de personnes ne maîtrisent plus leurs skis l'après-midi !!!

  • yepyep le 16.08.2018 11:42 Report dénoncer ce commentaire

    eh oui

    les footballeurs les hockeyeurs les basketteurs etc.. tous quoi

  • Marc-H. le 16.08.2018 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    Gravité

    Logique: Bourré, c'est plus facile de descendre une pente en snowboard que courir sur un terrain plat...Santé !

Les derniers commentaires

  • Feuer Frei le 16.08.2018 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    de toutes façons...

    Il n'y aura bientôt plus de neige et plus assez d'eau pour arroser les terrains de football... les priorités sont ailleurs.

  • Drzz le 16.08.2018 15:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et le chichon?

    Et un sportif positif au cannabis est exclu des compétitions pendant deux ans. Allez comprendre.

    • Sosa le 16.08.2018 16:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Drzz

      Oui légalisez la !

  • Jean Sait le 16.08.2018 15:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après ski

    Après le ski, rien de mieux quun bon chocolat chaud!

  • Marc-H. le 16.08.2018 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    Gravité

    Logique: Bourré, c'est plus facile de descendre une pente en snowboard que courir sur un terrain plat...Santé !

  • Rayan Koch le 16.08.2018 12:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bière bière bière!

    dans tout les sports ca boit, surtout après une victoire^^ il y a juste ceux qui assume et les autres. avec tout le nombre de footeux qu'il y a faut pas me dire que moin de 1/10 boivent!

    • Jean-Maurice le 16.08.2018 16:04 Report dénoncer ce commentaire

      @Rayan

      Qui boivent PENDANT l'activité. Evidemment que 90% de footballeurs ne sont pas completement abstinents. Faut lire l'article.