Vendée Globe

10 décembre 2008 16:46; Act: 10.12.2008 18:40 Print

Loïck Peyron a démâté

Le Français Loïck Peyron (Gitana-Eighty) a démâté mercredi en début d'après-midi dans le Vendée Globe.

Une faute?

Le monocoque de Loïck Peyron a démâté vers 14h00 (heure suisse) alors qu'il se trouvait dans le Sud de l'océan Indien à environ 650 milles de l'archipel des Kerguelen. Le Baulois occupait alors la 3e place du Vendée Globe, course autour du monde en solitaire sans escale et sans assistance.

Alors qu'il était pointé ce mercredi midi en troisième position à une quinzaine de milles du nouveau leader Sébastien Josse (BT), Loïck Peyron (Gitana Eighty) a signalé à la Direction de Course quil avait démâté.

Le solitaire naviguait à cet instant, sous un ris dans la grand voile et foc solent poussé par une trentaine de noeuds de vent, et se trouvait à l'intérieur de son habitacle quand il a constaté que le mât s'était cassé. Le skipper na donc pas été touché et est donc en parfaite santé.

La cause de cette avarie n'est pas encore connue mais le Baulois indiquait qu'il réfléchissait à une destination sous gréement de fortune. Loïck Peyron avait été lun des grands animateurs de ce premier tiers du parcours puisqu'il avait été pointé en tête durant seize jours avant de passer la main.

Mercredi à 16h00, le monocoque armé par le Baron Benjamin de Rothschild progressait à allure réduite. Dans des déclarations succinctes, Loïck Peyron est revenu rapidement sur les circonstances de son démâtage.

«Il y avait 30 noeuds de vent et Gitana Eighty était sous un ris dans la grand voile. Il n'y avait pas de raison de se faire mal et tout allait très bien à bord quand le mât est tombé brutalement sans aucun signe avant-coureur, a décrit le skipper. J'étais à l'intérieur quand j'ai entendu un énorme bruit. En sortant sur le pont, j'ai constaté qu'il n'y avait plus de mât.»

(afp)