Basketball - NBA

01 octobre 2011 09:28; Act: 01.10.2011 09:32 Print

Lock-out: les deux parties discutent

Propriétaires et joueurs de NBA doivent se revoir afin de continuer à chercher une solution pour sortir du lock-out et débuter la saison régulière comme prévu le 1er novembre.

Sur ce sujet
Une faute?

A l'issue d'une réunion vendredi à New York qui a duré quatre heures et à laquelle ont notamment participé les vedettes LeBron James (Miami), Carmelo Anthony (New York) et Kevin Durant (Oklahoma City), le patron de la NBA David Stern a indiqué que «les deux parties avaient exprimé leur volonté de trouver un accord» mais le représentant des joueurs Derek Fisher (Los Angeles Lakers) n'a pas voulu dire si cette solution pouvait être trouvée durant le week-end.

«Les conséquences des réunions de cette fin de semaine peuvent être énormes», avait dit Stern mercredi. La NBA a en effet déjà annulé 43 matches de pré-saison et c'est maintenant le début de la saison régulière qui est en danger si un accord n'est pas conclu rapidement, si l'on se fie au calendrier du précédent lock-out NBA (1998-1999).

Le conflit actuel dure depuis trois mois et propriétaires et joueurs ne semblent pas sur la même longueur d'ondes. Les propriétaires, arguant du fait que seules sept ou huit des trente franchises NBA ont gagné de l'argent la saison passée, pour des pertes combinées de plus de 300 millions de dollars (272 millions de francs suisses), veulent imposer un plafond fixe de masse salariale aux joueurs, qui refusent catégoriquement.

Ils veulent aussi une plus grande part des revenus générés par la NBA (estimés à 3,8 milliards de dollars - 3,5 milliards de francs - pour 2010-2011). Le précédent accord collectif offrait 57% de ces revenus aux joueurs, qui auraient accepté de réduire leur part en échange de l'abandon de l'idée d'une masse salariale fixe.

(ats)