Relais 4x100m

31 juillet 2018 11:25; Act: 31.07.2018 14:46 Print

Mancini écarté pour des propos polémiques

A quelques jours des championnats d'Europe de Berlin, le sprinter ne fait plus partie du relais suisse. Des propos polémiques sur sa page Facebook sont en cause.

storybild

Pascal Mancini a été écarté du relais 4x100m. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Régulièrement aligné dans le relais 4x100m cette saison, Pascal Mancini n'est pas dans l'équipe qui disputera les championnats d'Europe de Berlin (6 au 12 août). Il est par contre sélectionné à titre individuel pour le 100m.

L'athlète fribourgeois a exprimé sa colère sur son compte Facebook. «La Fédération suisse d'athlétisme a décidé il y a quelques heures de ne pas me sélectionner dans l'équipe du relais 4x100m à cause de la pression médiatique qui s'abat sur moi depuis quelques jours, regrette-t-il. Bravo au journaliste qui a bien réussi son coup. Une chance de médaille en moins pour l'équipe de Suisse», tacle Mancini.

Il fait référence à un article du Blick publié il y a deux jours. Dans ce texte, le journaliste questionne la proximité du sprinter avec certains milieux d'extrême droite. Une vidéo où l'on voit une horde de singes envahir une rue, diffusée sur son compte privé au lendemain du sacre de la France à la Coupe du monde, est à l'origine de la polémique. «Il n'y a rien d'illégal. Je ne comprends pas qu'on s'acharne parce que j'ai relayé une vidéo alors que je dénonce des événements plus graves», argumente Mancini, joint par téléphone, très touché par sa non-sélection.

«Avec tous les articles à ce sujet ces derniers jours, la commission de sélection a estimé que la présence de Pascal Mancini n'était pas idéale pour mettre l'équipe du relais dans les meilleures dispositions à Berlin», explique Beat Freihofer, chef communication de Swiss Athletics.

«Il y a eu des discussions entre Peter Haas, le chef de performance, Andreas Kundert, le coach du relais, et les membres du relais ces derniers jours», précise-t-il.

Swiss Athletics indique continuer à examiner les écrits de Pascal Mancini après les nouveaux éléments révélés par un article de la NZZ ce mardi. Selon cet article, le Fribourgeois aurait cité une référence de l'extrême droite sur sa page Facebook d'athlète. «Je ne connaissais pas cet auteur. J'aime bien les citations. Celle-ci avait juste pour but de me motiver», se défend Pascal Mancini.

Résultats/Classements

(SportCenter)