Dopage de Marion Jones

16 juillet 2010 17:57; Act: 16.07.2010 18:12 Print

Médailles confirmées pour les équipières

Les coéquipières de Marion Jones, convaincue de dopage, ne seront pas prétéritée. Elles conservent leurs médailles.

storybild

De gauche à droite, Jearl Miles-Clark, Monique Hennagan, La Tasha Colander-Richardson et Marion Jones. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a choisi de laisser leurs médailles aux sept athlètes américaines qui avaient couru les relais des JO 2000 à Sydney avec Marion Jones, condamnée ensuite pour dopage.

Les athlètes concernées sont Andrea Anderson, Latasha Colander Clark, Jearl Miles-Clark, Torri Edwards, Chryste Gaines, Monique Hennagan et Passion Richardson.

Ces athlètes avaient fait appel auprès du TAS à Lausanne de la décision du Commission exécutive du CIO de leur retirer leurs médailles.

Le TAS à Lausanne leur a donné gain de cause. «Les équipes féminines américaines qui ont concouru lors des épreuves de relais 4 x 100 m et 4 x 400 m aux JO de Sydney ne doivent pas être disqualifiées, et les médailles et diplômes attribués aux athlètes ne doivent pas être restitués au CIO», estime le tribunal.

(ats)