Finale NBA

01 juin 2011 06:40; Act: 01.06.2011 10:20 Print

Miami domine Dallas grâce à James et Wade

Miami mène 1-0 devant Dallas lors de la finale de la NBA. Le Heat s'est imposé 92-84 dans sa salle grâce à LeBron James (24 points) et Dwyane Wade (22).

Une faute?

LeBron James (24 points) et Dwyane Wade (22) ont porté Miami à la victoire contre Dallas (92-84) mardi dans le premier match de la finale du Championnat nord-américain de basket-ball (NBA).

Le match N.2 de cette série au meilleur des sept, revanche de l'édition 2006 de la finale NBA, remportée par les Heat, aura lieu jeudi, de nouveau à Miami.

Miami mené de 8 points dans le 3e quart

Miami, mené de 8 points dans le troisième quart temps, s'en est comme prévu remis à son «Big Three», arrivé à grand frais l'été dernier pour jouer -et gagner- ces matches-là. James, Wade et Chris Bosh (19 pts) n'ont pas déçu, marquant 65 points à eux trois, laissant des miettes à leur équipiers.

Wade a très mal entamé le match (seulement 7 points à la mi-temps, à 3/10 aux tirs) mais a fini en boulet de canon. Son contre sur Shawn Marion suivi d'un trois points a donné 9 points d'avance à Miami avant que James claque un smash primé d'un lancer franc dans la foulée pour clore les débats (85-75) à trois minutes de la fin. Les deux ont ensuite combiné pour un alley oop (passe en l'air de Wade conclu sur un smash de James) qui a fait hurler le public.

Pas une surprise

«Ce n'est une surprise pour personne, c'est ce qu'il savent faire depuis bien longtemps», a déclaré l'entraîneur de Miami Erik Spoelstra.

Wade a ajouté 10 rebonds et 6 passes décisives alors que James, dans une partition à l'unisson, a cumulé 9 rebonds et 5 passes.

Côté Dallas, la grande star Dirk Nowitzki a fini meilleur marqueur du match (27 pts) mais a combiné maladresse (7 sur 18 aux tirs) et difficultés à se défaire des prises à deux du Heat. Il n'a pas été réellement décisif et Dallas s'en est plutôt remis à son jeu extérieur pour se maintenir en jeu avant de lâcher à six minutes de la fin, Miami finissant sur un 18-10.

Mais Jason Kidd, le plus vieux meneur de jeu titulaire dans une finale NBA, n'a pas non plus eu son rayonnement habituel (9 pts, 6 passes) pour Dallas.

Défense de fer

L'accent a d'emblée été mis sur la défense. Après le premier quart temps, les deux équipes affichaient chacune 30% de réussite. Miami a dicté le tempo mais Dallas s'est maintenu au contact avec des trois points de Kidd et Terry.

Le Big Three n'a pas laissé grand chose à ses équipiers mais c'est Mario Chalmers qui a évité le pire pour les Heat quand Dallas a appuyé sur l'accélérateur dans les cinq dernières minutes avant la mi-temps, marquant 9 des 13 points de Miami (tous à trois points) pour compenser les 18 de Dallas.

Au retour des vestiaires, les Mavs ont creusé leur plus gros écart du match (8 pts) en une minute. Mais Wade, avec plusieurs pénétrations aussi agressives qu'acrobatiques, et James, par deux fois à trois points, ont relancé la machine pour Miami puis «King James» a ponctué le retour du Heat d'un autre panier à trois points, absolument magistral, à la sonnerie du 3e quart temps (65-61).

La chance de Dallas était passée, même si cette équipe de vétérans aguerris et accrocheurs, avec un cinq majeur de 32 ans de moyenne d'âge, a su s'accrocher un peu plus longtemps (75-70 à moins de 5 minutes de la fin) avant de céder face «two men show» de Wade et James dans une salle survoltée.

(afp)