Basketball

18 mars 2011 10:33; Act: 18.03.2011 10:41 Print

Monthey prêt à relever le défi luganais

Monthey est prêt à relever le défi luganais samedi en finale de la Coupe de Suisse à Fribourg (17h15).

Une faute?

«Pour battre Lugano tu dois jouer pour gagner de la première à la dernière seconde. Il ne faut pas aller à Fribourg pour faire de la figuration. Si nous y allons en nous disant que nous ne voulons juste pas perdre de plus de cinq points, nous sommes morts avant même de jouer.» Le meneur de jeu montheysan Steeve Louissaint est convaincu de pouvoir jouer un mauvais tour à une équipe largement favorite sur le papier dans la nouvelle halle Saint-Léonard, qui accueillera pour la première fois les finales de la Coupe.

«Cette Coupe était notre objectif en début de saison et nous ferons tout pour la gagner, prévient l'international suisse. Nous préparons cette rencontre à fond depuis lundi. Pour nous la finale a déjà commencé.»

Un choc face aux extraterrestres

Pour sa cinquième finale (2 victoires/2 défaites), le BBC Monthey cherchera à faire basculer la statistique en sa faveur contre une formation luganaise que les Valaisans avaient battue (73-64) en finale de l'édition 2006. «Il ne faut pas tenir compte des équipes sur le papier», met en garde le Luganais Dusan Mladjan, qui participera à sa deuxième finale sous le maillot noir et blanc. «Il y a cinq ans, les Tigres étaient aussi favoris et ils avaient perdu. Tout comme il y a trois ans contre Vacallo d'ailleurs.»

L'entraîneur valaisan Thibaut Petit garde cependant la tête froide. «Cette année, Lugano est un extraterrestre. L'équipe est presque intouchable. Je nous donne 20% de chances de gagner. Mais on fera tout pour saisir ces chances. Sur 40 minutes, on peut battre Lugano», qui mène 2-1 dans les confrontations cette saison.

Whelton invaincu en finale

Vainqueurs in extremis en quart de finale à Boncourt (80-79) puis en demi-finale contre Fribourg Olympic (61-60) face à qui ils étaient menés de 7 points à 75 secondes de l'ultime sirène, les Montheysans ont souvent montré qu'il fallait compter sur eux dans le «money time». «Ce genre de match, c'est ce qui rend le basket mortel, commente le Valaisan Arizona Reid, dans un style bien à lui. Ce serait d'autant plus mortel de finir la finale de la même manière.»

De leur côté, les Tessinois se méfient de Monthey, qui aura indubitablement moins de pression. «Ce match est pour nous l'un des rendez-vous plus importants de la saison et nous ne voulons pas le rater», explique ainsi l'entraîneur des Tigres Joe Whelton, qui participera à sa cinquième finale de Coupe. Invaincu à ce stade de la compétition, l'Américain a jusqu'ici gagné quatre finales consécutives à la tête de Bellinzone entre 1993 et 1996 ! Sa présence ne sera pas de trop: sous la dénomination «Tigers», Lugano n'a jamais remporté la Coupe de Suisse (2 défaites en finale en 2006 et 2008).

Répéter la performance de janvier

Seconde formation après Vacallo à avoir fait trébucher les ovnis luganais (93-83 le 26 janvier) cette saison, l'équipe de Thibaut Petit devra répéter la même prestation pour espérer déstabiliser son adversaire. «C'était un match à domicile, en semaine. Lugano n'était pas motivé et ce sera différent samedi», analyse le coach montheysan. Pour Steeve Louissaint, «ils étaient venus chez nous avec la certitude d'avoir déjà gagné. Cela a causé leur perte».

Pour venir à bout des Tessinois, il faudra chercher à être cynique sous le panier face à l'une des meilleures défenses du pays, et défendre à la perfection. «Nous avons toujours trop encaissé de points contre les Tigres, reconnaît Thibaut Petit. Je pense que la victoire passera forcément par une défense irréprochable.»

(ats)