Motocyclisme

25 août 2019 15:17; Act: 26.08.2019 09:01 Print

Moto2: Lüthi limite les dégâts à Silverstone

par Jean-Claude Schertenleib, Silverstone - GP de Grande-Bretagne: le pilote suisse s'en est finalement bien sorti sur le circuit anglais.

storybild

Thomas Lüthi a limité les dégâts à Silverstone. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Loin du compte tout au long du week-end, Thomas Lüthi (Kalex) s'en est finalement bien sorti en terminant huitième du GP de Grande-Bretagne Moto2, à Silverstone, dans la mesure où le leader du championnat, Alex Marquez (Kalex), a été rapidement à la faute, alors qu'il occupait la tête.

Du coup, le Bernois de Linden a diminué de 8 points son retard, mais il est aussi rejoint à la deuxième place du classement provisoire par le vainqueur du jour, l'Espagnol Augusto Fernandez (Kalex) et un autre Ibère, Jorge Navarro (Speed Up).

Dominique Aegerter (MV-Agusta) termine dix-huitième.

MotoGP: Rins passe au dernier virage!

Pour la deuxième fois d'affilée, le champion du monde MotoGP en titre Marc Marquez (Honda) a été battu dans le dernier virage. En Autriche, il y a deux semaines, c'est Andrea Dovizioso (Ducati) qui avait joué le tout pour le tout; à Silverstone, c'est Alex Rins (Suzuki) qui a été tout simplement exceptionnel.

Dans le sillage de Marquez dès le début, Rins a exercé une pression de tous les instants sur son compatriote; à l'attaque de l'ultime tour, il a «osé» une attaque par l'extérieur dans «Woodcote Corner», passant la ligne avec 1 millième d'avance sur Marquez. Qui allait reprendre son bien. Mais la Suzuki bleue était toujours là, à moins de 2 dixièmes, puis d'un seul dixième.

Arrivé dans le même ultime enchaînement, on s'est dit que Rins allait refaire son coup, on s'est trompés: cette fois, le pilote de la Suzuki s'est infiltré dans un trou de souris à l'intérieur, surprenant son adversaire.

«C'est incroyable, je n'ai pas de mots, s'est exclamé Rins à l'arrivée. J'ai failli faire une grosse erreur dans l'avant-dernier tour, mais je savais que j'étais plus rapide que lui et je l'ai eu!» Avant de conclure avec un sonore: «Vamos!»

«Mon but n'était pas la course, mais le championnat», a tempéré Marquez à l'arrivée. Au championnat du monde, il compte désormais 78 points d'avance sur Andrea Dovizioso, soit plus de trois courses de réserve. Il en reste sept au programme.

La course avait commencé par une terrible chute. A l'entrée du premier virage, le Français Fabio Quartararo (Yamaha) a perdu le contrôle de sa Yamaha; Andrea Dovizioso, qui était juste derrière lui, n'a pu éviter la machine à terre, l'utilisant comme un tremplin. La Ducati a immédiatement pris feu. Les deux pilotes, sonnés, ont fini par se relever.

Autre chute dont on devrait reparler, celle de Johann Zarco (KTM), qui n'a pas évité le pire en attaquant son collègue de marque, le Portugais Miguel Oliveira, victime collatérale de l'accident et qui a dû être emmené au centre médical du circuit.

L'Espagnol Marcos Ramirez a remporté la course de la catégorie Moto3 - sa deuxième victoire après celle acquise en Catalogne en juin -, mais c'est l'Italien Lorenzo Dalla Porta qui fait la bonne affaire au championnat, en prenant le large grâce à sa troisième place.

Dalla Porta distance au championnat l'Espagnol Aron Canet, qui a chuté et n'a pu faire mieux que 13e après être reparti. Arrivé à Silverstone avec seulement un point d'avance sur Canet, Dalla Porta en repart avec 14.

Prochain GP: dans quinze jours, à Misano.

Résultats/Classements