Athlétisme

26 juillet 2014 22:12; Act: 26.07.2014 22:57 Print

Noemi Zbären, un éclair sous le déluge

Le meilleur a été gardé pour la fin aux Championnats de Suisse à Frauenfeld.

storybild

Noemi Zbären a fait preuve de maîtrise. (Photo: Keystone/Steffen Schmidt)

Sur ce sujet
Une faute?

Sous le déluge et dans le froid, Noemi Zbären a fusé en 12''92 sur 100 m haies, pour devenir la sixième athlète européenne de l'année et remporter le titre devant sa grande rivale Lisa Urech.

Noemi Zbären n'est pas vice-championne du monde juniors pour rien. Il fallait un sacré sang-froid et une maîtrise hors normes pour dompter les dix obstacles sur la piste gorgée d'eau. «Cette météo de m... donne encore de la valeur à mon chrono», s'est exclamée Noemi Zbären. L'athlète de Langnau est descendue pour la première fois de sa carrière sous 13'', le seuil de l'excellence.

Dans sa foulée, Lisa Urech a paru renaître après des mois d'errance consécutifs à trois opérations à la hanche. En 13''02, l'«autre Emmentaloise» a enfin repris confiance, à deux semaines des Championnats d'Europe de Zurich. Zbären comme Urech peuvent lorgner la finale.

L'autre point fort fut le doublé 100-200 m de Mujinga Kambundji. Au lendemain de sa victoire sur la ligne droite en 11''33, record national égalé, la Bernoise a doublé la mise sur le demi-tour de piste en 23''26, sous le déluge là aussi. Elle en est désormais à neuf titres nationaux en plein air (dont quatre doublés), à 22 ans. «Je suis supercontente de mon week-end!», a lancé Kambundji. «Avec cette pluie, ce n'était pas possible de courir plus vite. Mon but était de conserver mes deux titres. Et plus, je me montre régulière à ce niveau (autour des 23'' sur 200 m et 11''30'' sur 100 m, ndlr), ça me met en confiance pour Zurich.»

Concours arrêté

Chez les messieurs, Alex Wilson a remporté le 200 m en 20''96, en l'absence d'Amaru Schenkel, forfait pour la finale après sa disqualification la veille sur 100 m (faux départ) et de Pascal Mancini, le nouveau roi du 100 m.

Les autres chefs de file de l'athlétisme suisse ont connu des fortunes diverses. Souverain, Kariem Hussein a remporté le 400 m haies en 49''24, en solitaire et à moins de deux dixièmes de son record. C'était avant les trombes d'eau. Mission accomplie pour l'étudiant en médecine thurgovien, qui fait partie des finalistes en puissance aux Championnats d'Europe.

A la perche, Nicole Büchler s'est fait damer le pion, au nombre d'essais, par Anna Katharina Schmid (4m20 toutes les deux). Le concours a été arrêté en raison du sautoir impraticable. Sur 400 m, Lea Sprunger a réussi son test en s'imposant en 54''12, devant Selina Büchel (54''78). La Vaudoise a pu travailler son relâchement et sa résistance.

Sa soeur Ellen (3e à la hauteur, 7e au poids et 4e sur 200 m), a connu un week-end mitigé. Point positif, son tendon d'Achille a tenu le coup, et elle devrait en principe être retenue pour l'heptathlon des Européens. En marge, Ellen Sprunger a révélé qu'elle vient de mettre fin à son expérience d'entraînement à Paris. «Retrouver mon environnement (en Suisse) me fait du bien, mais j'ai beaucoup appris là-bas», a relevé la Nyonnaise. Qui était triste, par ailleurs, pour la «scoumoune» qui s'abat sur Clélia Reuse: la Valaisanne s'est écroulée sur la piste après le 7e obstacle de sa demi-finale du 100 m haies. Diagnostic: tibia gauche fracturé. Elle devait être opérée le soir même.

(ats)