Athlétisme

27 juillet 2014 09:50; Act: 27.07.2014 09:56 Print

Noemi Zbären, un éclair sous le déluge

Sous le déluge et dans le froid, Noemi Zbären a fusé en 12''92 sur 100 m haies, pour se hisser dans le top 10 européen de l'année et remporter le titre devant sa grande rivale Lisa Urech.

storybild

L'athlète de Langnau est descendue pour la première fois de sa carrière sous 13'', le seuil de l'excellence. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le meilleur a été gardé pour la fin aux Championnats de Suisse à Frauenfeld.

Noemi Zbären n'est pas vice-championne du monde juniors pour rien. Il fallait un sacré sang-froid et une maîtrise hors normes pour dompter les dix obstacles sur la piste gorgée d'eau. «Cette météo de m... donne encore de la valeur à mon chrono», s'est exclamée Noemi Zbären. L'athlète de Langnau est descendue pour la première fois de sa carrière sous 13'', le seuil de l'excellence.

Dans sa foulée, Lisa Urech a paru renaître après des mois d'errance consécutifs à trois opérations à la hanche. En 13''02, l'«autre Emmentaloise» a enfin repris confiance, à deux semaines des Championnats d'Europe de Zurich. Zbären comme Urech peuvent lorgner la finale.

L'autre point fort fut le doublé 100-200 m de Mujinga Kambundji. Au lendemain de sa victoire sur la ligne droite en 11''33, record national égalé, la Bernoise a doublé la mise sur le demi-tour de piste en 23''26, sous le déluge là aussi. Elle en est désormais à neuf titres nationaux en plein air (dont quatre doublés), à 22 ans. «Je suis supercontente de mon week-end!», a lancé Kambundji. «Avec cette pluie, ce n'était pas possible de courir plus vite. Mon but était de conserver mes deux titres. Et plus, je me montre régulière à ce niveau (autour des 23'' sur 200 m et 11''30'' sur 100 m, ndlr), ça me met en confiance pour Zurich.»

Concours arrêté

Chez les messieurs, Alex Wilson a remporté le 200 m en 20''96, en l'absence d'Amaru Schenkel, forfait pour la finale après sa disqualification la veille sur 100 m (faux départ) et de Pascal Mancini, le nouveau roi du 100 m.

Les autres chefs de file de l'athlétisme suisse ont connu des fortunes diverses. Souverain, Kariem Hussein a remporté le 400 m haies en 49''24, en solitaire et à moins de deux dixièmes de son record. C'était avant les trombes d'eau. Mission accomplie pour l'étudiant en médecine thurgovien, qui fait partie des finalistes en puissance aux Championnats d'Europe.

A la perche, Nicole Büchler s'est fait damer le pion, au nombre d'essais, par Anna Katharina Schmid (4m20 toutes les deux). Le concours a été arrêté en raison du sautoir impraticable. Sur 400 m, Lea Sprunger a réussi son test en s'imposant en 54''12, devant Selina Büchel (54''78). La Vaudoise a pu travailler son relâchement et sa résistance.

Sa soeur Ellen (3e à la hauteur, 7e au poids et 4e sur 200 m), a connu un week-end mitigé. Point positif, son tendon d'Achille a tenu le coup, et elle devrait en principe être retenue pour l'heptathlon des Européens. En marge, Ellen Sprunger a révélé qu'elle vient de mettre fin à son expérience d'entraînement à Paris. «Retrouver mon environnement (en Suisse) me fait du bien, mais j'ai beaucoup appris là-bas», a relevé la Nyonnaise. Qui était triste, par ailleurs, pour la «scoumoune» qui s'abat sur Clélia Reuse: la Valaisanne s'est écroulée sur la piste après le 7e obstacle de sa demi-finale du 100 m haies. Diagnostic: tibia gauche fracturé. Elle devait être opérée le soir même.

(ats)