Football américain - NFL

15 décembre 2015 10:03; Act: 15.12.2015 10:08 Print

Pénalisé pour une danse de la victoire excessive

William Gay, cornerback des Pittsburgh Steelers (NFL), a un peu trop célébré son touchdown inscrit face aux Cincinnati Bengals, dimanche.

Sur ce sujet
Une faute?

On a parfois un besoin irrépressible de manifester sa joie. S’il ne faut pas la bâillonner, mieux vaut savoir la modérer un minimum lorsqu’on pratique du sport et que le respect de l’adversaire fait partie des règles et des préceptes du jeu.

William Gay l’a appris à ses dépens, en étant pénalisé pour une danse un peu trop répétitive au goût de l’arbitre, et sans doute de ses adversaires. Après avoir inscrit un joli touchdown face aux Bengals, le No 22 des Steelers s’est mis à se déhancher avec une belle aisance.

Le problème, c’est qu’il a récidivé encore deux fois, après avoir quitté la zone d’en-but de Cincinnati. Les officiels ont alors sévi en pénalisant Gay pour conduite antisportive. Ca n’a pas suffi à calmer le joueur de Pittsburgh, qui s’est encore jeté à genoux pour fêter encore avec un membre du staff de son équipe. La sanction n’a pas eu d’impact sur le résultat du match. Les Steelers se sont imposés 20-33 sur le terrain de leur adversaire.

Il y a quelques jours, Antonio Brown, un autre joueur de Pittsburgh, avait déjà été puni pour une célébration un peu trop enthousiaste impliquant un poteau de but. Voici quelques autres exemples de célébrations réprimées par la NFL cette année: