Athletissima

03 juillet 2014 19:07; Act: 03.07.2014 22:39 Print

Podium et record national pour les Suissesses

Le relais suisse féminin 4 x 100 m a pulvérisé le record national à Lausanne en 42''94. Mujinga Kambundji, Marisa Lavanchy, Ellen Sprunger et Lea Sprunger ont retranché 0''27 à leur ancienne marque.

Sur ce sujet
Une faute?

«Que du bonheur, c'est un rêve qui se réalise pour moi», a lancé Marisa Lavanchy. Cette performance fait du quatuor helvétique un candidat aux médailles dans un mois et demi aux Européens de Zurich. C'est la septième fois, en trois ans, que les Suissesses établissent un record national, grimpant à grands pas dans la hiérarchie européenne et mondiale.

Les Pays-Bas se sont imposés en 42''40, devant l'Allemagne en 42''63. Les Suissesses ont devancé de justesse la Grande-Bretagne (4e en 42''96) et nettement la France.

MPM pour Gatlin

Justin Gatlin est bien le boss du sprint cet été. L'Américain a fait coup double en signant la MPM 2014 sur 100 m et en battant largement le revenant Tyson Gay (2e en 9''93).

Gatlin a bondi des starting-blocks comme un guépard (son surnom) pour dominer toute la course. Au passage, le champion olympique 2004 préserve son invincibilité cette saison, où il aligne les chronos sous les 10''. En 9''80, il a retranché 0''02 au meilleur temps mondial du Trinidadien Richard Thompson.

A 32 ans, Gatlin retrouve ainsi, plus que jamais, son niveau d'il y a une dizaine d'années, lorsqu'il avait établi le record du monde (9''77 en 2006), effacé a posteriori pour dopage. Suspendu quatre ans de 2006 à 2010, il survole actuellement un sprint toujours orphelin depuis quelques mois d'Usain Bolt.

«Facile» pour le Guépard

«C'était facile ce soir», a lancé Gatlin. Je m'attendais à plus de pression de la part de mes adversaires.» Son but, rester invaincu en 2014, apparaît parfaitement réaliste.

Pour sa rentrée après un an de suspension (anabolisants), Tyson Gay a étonné en bien. Le triple champion du monde n'est pas apparu rouillé du tout. Deuxième en 9''93, il a devancé de 0''05 le champion des Etats-Unis Michael Rodgers.

«Je suis ravi d'être de retour», s'est exclamé Gay. «J'ai été très bien accueilli par les fans et mes copains sprinters» (sous-entendu, ça n'allait pas de soi après ses aveux de dopage juste après sa victoire à Athletissima 2013). Le speaker avait du reste mis la sourdine à l'heure des présentations. Il avait prononcé le nom de Justin Gatlin avec beaucoup de discrétion, soucieux de ne pas susciter les sifflets. Mais le public était de toute façon bienveillant.

Invité à la table des grands pour la première fois, le Fribourgeois Pascal Mancini a signé un chrono honorable (8e en 10''43).

Plus tôt dans la réunion, le Grenadin Kirani James avait signé la MPM 2014 sur 400 m en 43''74, devenant le cinquième homme le plus rapide de tous les temps sur la distance. Ironiquement, il rejoint à cette hauteur le champion du monde LaShawn Merritt (EU), qu'il a devancé de 0''18 jeudi dans ce tour de piste à couper le souffle. Au triple saut, la Colombienne Caterine Ibarguen a également signé une MPM, avec 14m87. Elle est invaincue depuis deux ans dans la discipline.

Sur 200 m, on attendait Yohan Blake, mais le champion du monde 2011 du 100 m n'est que l'ombre de lui-même cette saison. Le Jamaïcain a fini 6e en 20''48, très loin du Panaméen Alonso Edward, vainqueur en 19''84 (2e chrono 2014). A la perche, Renaud Lavillenie a cueilli son 17e succès de rang (5m87), tandis que Valerie Adams alignait une 51e victoire d'affilée au poids (20m42). Au passage, la Néo-Zélandaise a fracassé le butoir avec son pied au 5e essai (!), entraînant l'interruption du concours.

(ats)