Hippisme

09 décembre 2011 18:26; Act: 09.12.2011 18:27 Print

Quelle équipe de Suisse pour les JO ?

Les Jeux olympiques de Londres l'été prochain occupent déjà une place importante dans la tête des cavaliers.

Une faute?

Alors que trois cravaches se profilent clairement comme incontournables dans la sélection suisse, la quatrième place promet une belle lutte.

Ils sont grosso modo 6 ou 7 à former le groupe des papables, de l'aveu de l'entraîneur national et directeur technique Markus Fuchs. «Beaucoup de choses peuvent encore se passer et il serait stupide de faire un pronostic maintenant», coupe le St-Gallois, qui précise du reste ne pas être le responsable des sélections.

Difficile cependant d'imaginer une Suisse sans Steve Guerdat, Pius Schwizer et Beat Mändli. «S'ils disposent de leurs meilleurs chevaux, la probabilité de les voir à Londres est grande, admet Fuchs. On a besoin de tels cavaliers.»

La principale question est donc de savoir qui complétera ce quatuor. Les qualités spécifiques des chevaux seront déterminantes. «Il faut de la puissance aux Jeux, et la capacité de répéter les efforts sur plusieurs jours», analyse Fuchs.

La prometteuse Janika Sprunger (24 ans) a de solides arguments à faire valoir, à commencer par son hongre Uptown Boy. Clarissa Crotta (33 ans) également, pour autant que son hongre West Side reste en forme. Claudia Gisler (32 ans) bénéficie aussi, avec Touchable, d'un hongre performant.

Ce trio semble avoir une nette longueur d'avance sur Martin Fuchs, d'autant que le prodige de 20 ans est privé d'Ideo du Thot (blessé) et que Riot Gun et Principal commencent à prendre de l'âge (ils auront 16 ans en août). La palme pourrait toutefois, au final, revenir à Werner Muff, discret mais régulier que ce soit avec Quax 22, Kiamon ou même Unik GS. La rumeur fait actuellement du Lucernois le favori pour le dernier ticket.

La sélection doit être dévoilée au plus tard le 29 juin.

(ats)