Automobilisme

13 février 2020 17:29; Act: 13.02.2020 17:36 Print

Rebellion se retirera après les 24 Heures du Mans

par Sport-Center - Après treize ans de présence dans le sport automobile, l'écurie suisse va cesser la compétition.

storybild

Les Rebellion vont dispraitre des circuits (ici au 24 Heurs du Mans en 2019). (Photo: Keystone)

Une faute?

C'est un coup de massue qui est tombé sur le championnat du monde d'endurance (WEC): le team suisse Rebellion, qui alignera encore à Spa-Francorchamps (Belgique), puis aux 24 Heures du Mans, ses deux prototypes R13, se retire du sport automobile après la classique française!

Dans un communiqué publié dans la journée, le propriétaire de la marque, l'entrepreneur lausannois Alexandre Pesci, explique: «La présence de Rebellion en sports mécaniques a été passionnante. Les circuits étaient une vitrine parfaite pour présenter nos produits. Nous voulons désormais nous donner du temps pour définir les nouvelles priorités promotionnelles de notre marque.»

Fin de l'association avec Peugeot

Rebellion était présent en sport automobile depuis 13 ans. En plus de l'endurance, la marque s'était lancée cet hiver dans le rallye-raid, alignant deux buggys dans le fameux rallye Dakar, dont celui du patron, Alexandre Pesci.

Si on savait déjà qu'après Le Mans 2020, le projet actuel serait mis en veilleuse, c'est parce qu'un tout nouveau défi attendait la marque suisse: le développement, avec Peugeot, d'une nouvelle voiture, «hypercar», à l'horizon 2022. CEO de Rebellion, Calim Boudhara précise: «En tant qu'équipe privée, nous pouvons être fiers de ce que nous avons réalisé. Je suis persuadé que le retour de Peugeot en endurance va être couronné de succès, mais c'est un projet auquel nous ne prendrons finalement pas part.»

Ultime rappel: parmi les deux équipages engagés par Rebellion au Mans, en juin prochain, on trouvera le Genevois Louis Delétraz.

Jean-Claude Schertenleib

Résultats/Classements

(nxp)