Athlétisme

04 juillet 2014 18:37; Act: 04.07.2014 18:41 Print

Renaud Lavillenie en tête d'affiche

le Français sera la tête d'affiche samedi soir de la 8e étape de la Ligue de diamant à Paris-Saint-Denis. Facile vainqueur jeudi à Athletissima, il tentera de préserver son invincibilité devant son public.

storybild

(Photo: AFP)

Une faute?

Invaincu depuis un an et 17 concours, Lavillenie tient le rôle-titre dans le programme parisien. «J'en suis content et fier. Mais je bénéficie d'un effet de circonstances. Au départ, je devais partager l'affiche avec Usain Bolt, ce qui n'était déjà pas négligeable. Puis il y a eu son forfait (réd: inflammation à son pied). Ça m'a apporté plus d'attention», a reconnu le perchiste de poche, avant d'ajouter: «Je ne ressens pas de pression par rapport à ça. C'est au contraire une motivation supplémentaire.»

En cette saison en plein air, le champion olympique trône sur la perche avec une meilleure performance mondiale (MPM) à 5m92, loin néanmoins de son record du monde établi en salle en février (6m16). Au vu des prévisions météo annonçant de la pluie samedi soir, l'athlète de Clermont-Ferrand aura toutefois du mal à se hisser à la hauteur de sa MPM.

Dans son sillage, les Français seront sous le feu des projecteurs du Stade de France. A commencer par Pascal Martinot-Lagarde. «PML» a certes laissé la MPM du 110 m haies à l'Américain Ronnie Ash (12''99), mais sa réponse a été à la hauteur de ses ambitions, lui qui s'est brillamment imposé à Lausanne en 13''06, battant ainsi son record personnel.

Les athlètes locaux auront encore un bon coup à jouer sur 100 m avec Christophe Lemaitre, ainsi que sur 800 m avec le grand espoir Pierre-Ambroise Bosse (22 ans).

Parmi les autres attractions de la soirée, l'Américain Ashton Eaton, superman du décathlon, va poursuivre son évasion sur 400 m haies. «Mon expérience sur la distance est déjà une réussite. C'est très différent du décathlon, où j'avais l'habitude de m'entraîner beaucoup et de disputer un petit nombre de compétitions», a expliqué le champion olympique.

Pusterla, 3 ans après

Côté dames, l'attention sera notamment portée sur le saut en longueur. L'Américaine Brittney Reese, qui domine la discipline depuis 2009, sera confrontée à la Russe Darya Klishina et à la Française Eloyse Lesueur, championne du monde indoor.

Un concours auquel participera également Irene Pusterla, seule athlète suisse en lice à Paris. La Tessinoise n'a plus disputé une étape de la Ligue de diamant hors de Suisse depuis 2011, quand elle avait sauté 6m70 à Monaco. Samedi soir, elle cherchera à améliorer sa meilleure performance suisse 2014 (6m60), elle qui a déjà en poche son billet pour les Européens de Zurich en août.

Parmi les autres épreuves féminines phares, le 200 m promet beaucoup. Il vaudra par le défi à trois entre l'Américaine Allyson Felix, la Jamaïcaine Shelly Fraser Pryce et la Nigériane Blessing Okagbare.

(ats)