Voile

23 octobre 2016 21:53; Act: 23.10.2016 23:07 Print

Romands privés de finale mais tout de même 2es

par Oliver Dufour, Newport (RI) - La finale de la Red Bull Foiling Generation n’a pas pu se dérouler comme prévu dimanche à Newport (USA), à cause d’un vent trop fort.

Malgré plusieurs tentatives de sortir sur l'eau dans la baie de Newport (USA), les organisateurs ont finalement dû renoncer à la finale. Sébastien Schneiter et Grégoire Siegwart terminent néanmoins sur le podium.
Sur ce sujet
Une faute?

On s’attendait à une belle revanche de la demi-finale de vendredi entre la Nouvelle-Zélande et la Suisse, arbitré par deux autres équipages à définir par repêchage. Finalement, aucune des trois courses prévues dimanche au large de Fort Adams, dans l’état de Rhode Island, n’ont pu être disputées. Un fort vent, oscillant entre 25 et 30 nœuds (environ 45 et 65 km/h), a rendu les conditions trop risquées pour envoyer sur l’eau les Flying Phantoms, des petits catamarans à foils. Après plusieurs tentatives au cours de la matinée et de l’après-midi, les organisateurs se sont vu contraints de renoncer, se basant sur les résultats de la demi-finale de vendredi pour établir le classement final.

C’est ainsi que le jeune équipage néo-zélandais composé d’Olivia Mackay et de Micah Wilkinson remporte donc cette première édition de la Foiling Generation, épreuve destinée aux jeunes marins âgés de 16 à 20 ans. Derrière eux, l’équipage suisse composé du barreur genevois Sébastien Schneiter et de son équipier et cousin vaudois Grégoire Siegwart décrochent un bon deuxième rang. Le podium a été complété par les Italiens Francesco Rubagolti et Matteo Pilati. «C’est toujours un peu frustrant de ne pas pouvoir se battre jusqu’au bout, a concédé Siegwart. Mais on sait qu’on a tout donné en demi-finale et qu’on n’a pas grand-chose à se reprocher. Là-dessus on est quand même assez contents». «C’est la voile, il faut savoir accepter les conditions, même si on aurait bien voulu sortir pour jouer la première place», a ajouté Schneiter.