Golf

04 février 2019 17:17; Act: 04.02.2019 17:35 Print

Sergio Garcia pète les plombs... et les greens

L'Espagnol a été disqualifié de l'Open d'Arabie saoudite pour avoir passé sa rage sur le gazon.

storybild

Sergio Garcia s'en est d'abord pris à un bunker, avant de s'attaquer aux greens. (Photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Sergio Garcia, l'un des meilleurs golfeurs au monde qui réside à Lens en Valais, a été exclu ce week-end de l'Open d'Arabie saoudite avant le dernier tour. La raison? L'Espagnol, frustré, s'est défoulé en labourant plusieurs greens, un crime de lèse-majesté.

Qu'un golfeur dégoupille ponctuellement, libérant toute la frustration que le golf peut engendrer, cela peut arriver dans ce monde pourtant si feutré. Un jet de club, un coup de pied dans un sac, quelques noms d'oiseaux... D'ordinaire, cela ne dépasse pas ce genre de comportements.

Mais là, la colère de Garcia a mis du temps avant de tomber. Et surtout, elle a touché l'un des lieux les plus sacrés dans le golf: le green. Une sacrilège impensable pour les puristes du jeu, mais surtout totalement interdit.

Les greens scarifiés

Difficile de savoir exactement comment il s'y est pris, les caméras n'ayant visiblement pas été très alertes sur les gestes de l'Espagnol. Mais toujours est-il que plusieurs greens ont été scarifiés. La photo du green du trou No 6, tweetée le lendemain par un journaliste, illustre les stigmates de ce coup de nerf, une cicatrice a priori due à un coup de putter.

Ce sont les joueurs qui suivaient la partie de Garcia qui ont alerté les arbitres. Ces joueurs «ne savaient pas ce qui se passait», a raconté le directeur du tournoi David Williams à un journal écossais. «Ils voulaient savoir ce qui s'était passé sur les greens. Pour être honnête, ils étaient plutôt choqués.»

David Willams raconte être alors parti à la rencontre de Sergio Garcia sur le parcours: «Il était visiblement frustré et c'est assez inhabituel que ce genre de choses arrivent. Certaines des marques étaient similaires à ce qu'on peut observer en Afrique du Sud lorsqu'une gazelle traverse un green. Là, cela aurait pu être un chameau.»

Sur Twitter, une vidéo de l'Espagnol labourant de rage un bunker témoigne de son état de nerfs.

L'Espagnol, 28e joueur mondial, connu pour son tempérament parfois bouillant sur le parcours, a finalement été disqualifié pour «mauvaise conduite» deux heures après la fin de sa partie. Une première sur le Tour Européen.

«L'incident est clos», a assuré le patron du Tour européen Keith Pelley au journal écossais. «Sergio s'est excusé auprès des joueurs et nous passons à autre chose.» Un temps envisagée, une éventuelle suspension temporaire du circuit n'est plus à l'ordre du jour.

Résultats/Classements

(Sport-Center)