Basketball

06 février 2019 07:38; Act: 06.02.2019 07:46 Print

Soirée affreuse pour les Lakers et LeBron James

La formation californienne a été balayée dans l'Indiana par les Pacers. Jamais la superstar de la NBA n'avait été ainsi humiliée.

storybild

LeBron James (à gauche) a fait ce qu'il pouvait, mais ça n'a pas suffi.

Sur ce sujet
Une faute?

Les Los Angeles Lakers ont vécu une soirée cauchemardesque sur le parquet d'Indiana, qui a infligé à la star de la NBA LeBron James la pire défaite de sa carrière (136-94, soit 42 points d'écart).

James a été le meilleur marqueur (18 points), rebondeur (7) et passeur (9) de son équipe, pour son deuxième match depuis son retour d'une blessure aux adducteurs. Mais les Californiens n'ont pas existé face aux Pacers, qui ont aligné leur troisième victoire de suite, et sont 4e dans la Conférence est.

En cherchant des raisons d'espérer, l'entraîneur des Lakers, Luke Walton, relevait que James semblait avoir laissé derrière lui ses pépins musculaires. En témoignait un «dunk» au deuxième quart-temps. «C'était bien de voir LeBron décoller et aller dunker, et en quelque sorte faire confiance à son corps, a-t-il dit. En clair, il faut qu'on soit meilleurs», a-t-il ajouté.

Les Lakers, 10e de la Conférence ouest avec 27 victoires et autant de défaites, ont joué dans une ambiance particulière après des rumeurs sur le bouleversement de l'effectif qui se préparerait. Des médias américains ont affirmé qu'ils avaient proposé pas moins de six joueurs pour faire venir Anthony Davis, l'intérieur de La Nouvelle-Orléans.

Le public d'Indianapolis s'en est donné à coeur-joie, criant par exemple «LeBron va te transférer! LeBron va te transférer!» à Brandon Ingram alors qu'il tirait un lancer franc. «C'est juste les fans qui font les fans», a commenté LeBron James. «Si on se laisse perturber, on fait le mauvais sport». Cinq jours après une victoire pour son retour contre les Los Angeles Clippers (123-120 a.p.), il a confié ne pas encore être à 100%, mais «bien». «Je suis en voie de redevenir moi-même», a-t-il expliqué, alors qu'il devenait le cinquième joueur de l'histoire de la NBA à dépasser 32'000 points marqués.

Résultats/Classements

(afp)