Athlétisme

18 juillet 2014 22:53; Act: 18.07.2014 22:56 Print

Soirée magique au Rocher, avec Kiplagat et Gatlin

Justin Gatlin, devenu le 8e athlète le plus rapide de l'histoire sur 200 m (19''68), et le Kényan Silas Kiplagat, désormais 4e homme de l'histoire sur 1500 m (3'27''64), ont impressionné à Monaco.

Une faute?

Les performances ont fusé de tous côtés pour ce qui restera sans doute comme la meilleure réunion de l'année, et au-delà.


Juillet est le mois des athlètes. A l'approche des grands Championnats (Jeux du Commonwealth et Championnats d'Europe), les chevaux piaffent et se lâchent. Pas moins de sept meilleures performances mondiales de l'année (MPM), à des niveaux particulièrement élevés, ont été réussies au coeur d'une soirée parfaite (26 degrés).


Avec huit hommes sous 3'30, le 1500 m a affolé les compteurs. Le peloton a profité du train d'enfer des deux lièvres kényans chargés d'emmener leur compatriote Asbel Kiprop vers le record du monde de Hicham El Guerrouj (3'26''00 en 1998). Jusqu'aux 1200 m, le public a pu y croire.


Mais Kiprop n'avait pas la "caisse" du prince marocain sur les 300 derniers mètres. Il s'est même fait coiffer par son compatriote Silas Kiplagat, vainqueur en 3'27''64, un chrono qui fait de lui le quatrième performer de tous les temps derrière El Guerrouj, Bernard Lagat et Noureddine Morceli.


Kiprop finit à une petite seconde (2e), devant un autre Kényan, Ronald Kwemoi, qui disputait à 18 ans seulement la deuxième course de haut niveau de sa carrière (record du monde juniors en 3'28''81).


Invaincu cette saison en onze courses sur 100 m, l'Américain Justin Gatlin est également le maître désormais sur le demi-tour de piste. Tranchant, il a fusé en 19''68 sur 200 m (MPM améliorée de 0''14).


Les dames du triple saut ont elles aussi fait trembler les tablettes mondiales. La Colombienne Caterine Ibarguen est devenue la 5e performeuse de tous les temps (avec une MPM au passage) grâce à un prodigieux triple bond à 15m31 à son dernier essai. Elle n'est qu'à 19 cm du record du monde de l'Ukrainienne Inessa Kravets (15m50), qui tient depuis 1995.


L'Ethiopienne Genzebe Dibaba, petite soeur de la triple championne olympique Tirunesh Dibaba, a signé la MPM du 5000 m en 14'28''88. Elle a réussi un finish "à la Tirunesh" pour déborder sa compatriote Almaz Ayana et se hisser dans le top 10 de tous les temps.


On n'en oublierait presque qu'à la hauteur, Bohdan Bondarenko et Mutaz Barshim avaient le record du monde (2m45) dans les jambes. Mais un timing déficient à l'approche et au-dessus de la barre les ont fait "plafonner" respectivement à 2m40 et 2m37.


A la perche, Nicole Büchler n'a pu faire mieux que 10e avec 4m40 d'un concours gagné par la Brésilienne Fabiana Murer (4m76).

(ats)