Triathlon

21 août 2019 06:40; Act: 21.08.2019 06:40 Print

Spirig: «Prendre part à mes 5es JO me stimule»

par Pierre-Alain Schlosser - Désormais mère de trois enfants, la Zurichoise se prépare pour la Grande Finale des championnats du monde, fin août à Lausanne.

storybild

La triathlète de Bülach (ZH) sétait imposée dans la capitale vaudoise, le 18 août 2018. (Photo: Keystone/Valentin Flauraud)

Sur ce sujet
Une faute?

Peu après avoir donné naissance à un petit Alexis, Nicola Spirig, 37 ans, participera à la Grande Finale des championnats du monde à Lausanne, du 29 août au 1er septembre. La championne olympique de Londres en 2012 l’a confirmé mardi, lors d’une visioconférence.

Nicola Spirig, quelle est votre forme, actuellement?

Je reviens d’une semaine d’entraînement à Saint-Moritz avec ma famille. Mais comme nous ne sommes que quatre mois et demi après la naissance de mon bébé, je ne suis pas encore totalement en forme. Je me réjouis de participer à la Grande Finale de Lausanne. C’est toujours spécial de vivre un tel événement en Suisse. Mais ce sera dur de jouer le podium.

Comment envisagez-vous la course de Lausanne?

J’ai beaucoup travaillé le vélo dernièrement, dans le but de durcir l’épreuve. C’est là que je suis la plus forte en ce moment. Quant à la course à pied, je manque de kilomètres. Après un accouchement, on ne court pas 100 km par semaine.

À quel endroit faudra-t-il venir vous encourager, le 31 août?

Au vélo! J’aurai besoin du soutien du public.

Où puisez-vous l’énergie pour recommencer de zéro, après avoir déjà tout gagné?

Pour moi, il s’agit toujours d’un privilège, d’une passion. La famille est ma priorité. Mais j’aime mon métier de triathlète. Prendre part à mes cinquièmes Jeux olympiques d’été me stimule particulièrement. Car les conditions actuelles sont difficiles, avec mes trois enfants, une série de «kids triathlon» et une fondation. Ce sera intéressant de voir si concilier tout cela est possible.