Olympisme

17 juin 2019 22:05; Act: 17.06.2019 23:33 Print

Thomas Bach: «Je suis tombé amoureux de Lausanne»

par Ugo Curty, Lausanne - Alors que la FIFA lorgne sur Paris, le Comité international olympique se plaît en Suisse à l'image de son président Thomas Bach.

storybild

Thomas Bach et le CIO n'ont pas l'intention de quitter les bords du Léman. (Photo: Reuters)

Une faute?

Ce samedi, le mouvement olympique soufflera ses 125 bougies avec l'inauguration de son nouveau siège à Lausanne, chiffré à 145 millions de francs. «Nous espérons que ce sera notre maison au moins pour les 125 années à venir, a déclaré - en français dans le texte - le président Thomas Bach lundi. Ce bâtiment démontre le dévouement du CIO pour Lausanne.»

Rencontre avec Macron

Alors que la FIFA - par l'intermédiaire de son président Gianni Infantino - envisage un déménagement vers Paris pour bénéficier d'un autre régime fiscal, le CIO ne compte pas changer d'adresse.

«J'ai rencontré le président Macron plusieurs fois ces derniers temps, a poursuivi Bach lors d'une table ronde organisée avec quelques médias romands. Notre dernière entrevue remonte à une semaine seulement à l'Élysée. Je peux vous assurer que la question du siège du CIO n'a été soulevée dans aucune de nos discussions, ni par lui ni par moi. Beaucoup de villes seraient heureuses de nous accueillir. On se contente de décliner poliment les avances.»

Thomas Bach se plaît sur les bords du Léman où il réside à la suite de son élection en 2013. «Je suis tombé amoureux de Lausanne, et des Lausannois, depuis que j'ai eu la chance de m'y installer. Vous pourriez penser que ce ne sont que des mots, mais ce n'est pas le cas. Le CIO est d'ailleurs passé de la parole aux actes avec ce nouveau siège. Les relations avec la Ville de Lausanne n'ont jamais été aussi bonnes. Nous avons toujours collaboré de manière très étroite avec les autorités, mais aussi avec les habitants.»

Le futur du mouvement olympique semble donc s'inscrire durablement en Suisse.

Résultats/Classements

(nxp)