US Open

15 juin 2011 13:37; Act: 15.06.2011 13:43 Print

Tiger Woods absent, l'Europe en force

Tiger Woods, vainqueur de 14 tournois du Grand Chelem dont trois US Open, est le grand absent de la 111e édition qui débute jeudi à Bethesda.

Une faute?

La compétition américaine comprendra un fort contingent européen, dont les trois premiers joueurs mondiaux, et le tenant du titre nord-irlandais Graeme McDowell. «Il y a des joueurs américains prêts à gagner des majeurs et il y a aussi beaucoup d'autres joueurs d'autres nationalités aptes à le faire», a averti Phil Mickelson, dernier Américain à s'imposer dans un tournoi majeur, au Masters 2010. «Le golf américain se porte bien, a renchéri McDowell. Il y a plein de jeunes de talent - Dustin Johnson, Bubba Watson, Rickie Fowler, Hunter Maha n- et qui remportent des tournois!»


Dustin Johnson, justement, avait trois coups d'avance à l'entame du dernier tour l'an passé, à Peeble Beach, en Californie. Mais ses nerfs avaient lâché dès les trois premiers trous. Résultat: une dernière carte indigne de son talent (82). Phil Mickelson, cinq fois deuxième, rêve lui aussi de soulever enfin le trophée à sa 21e participation !


L'Europe, victorieuse de la Ryder Cup, semble invincible avec en tête d'affiche Lee Westwood, le no 2 mondial en quête de son premier majeur. Vainqueur en Indonésie et en Corée du Sud, l'Anglais impressionne par sa régularité dans les majeurs: cinq Top-3 lors de ses 12 dernières épreuves du Grand Chelem.


Son compatriote Luke Donald arrive sur le parcours du Congressional avec presque d'aussi bons repères: deux succès et trois Top-10 en Grand Chelem dont une 4e place au dernier Masters d'Augusta. A 33 ans et à son 32e participation à un majeur, il est mûr pour s'emparer de son premier grand titre, bien en rapport avec son rang de no 1 mondial.


Les jeunes Asiatiques sont également à surveiller: le Japonais Ryo Ishikawa, pas encore 20 ans mais déjà vainqueur de onze tournois, le Sud-Coréen Yang Yong-eun, victorieux du Championnat PGA 2009 en battant Tiger Woods, ainsi que ses compatriotes Hoh Seung-yul, 18 ans, et le «vieux» K.J Choi, 41 ans. «C'est très ouvert. Entre 30 à 40 joueurs peuvent espérer gagner» cette année, a analysé Martin Kaymer.

(ats)