Meeting de Glasgow

11 juillet 2014 22:26; Act: 11.07.2014 22:29 Print

Un 100 m disputé, mais pas d'exploit

La première journée du meeting de la Ligue de diamant de Glasgow n'a pas déchaîné les passions, dans un stade il est vrai très peu garni.

storybild

Mauvaise soirée pour Yohan Blake. Il a été victime d'un claquage à la cuisse gauche avant la mi-course du 100 m. (Photo: Reuters/Phil Noble)

Une faute?

Aucune meilleure performance mondiale de l'année n'a été établie, le 100 m ayant tout de même permis à trois sprinters de passer sous les 10 secondes.

Les cinq premiers de l'épreuve-reine de la journée ont d'ailleurs tous battu leur meilleur chrono de l'année, en profitant d'un léger vent favorable ( 0,3 m/s). Le Jamaïcain Nickel Ashmeade s'est imposé en 9''97, à égalité avec l'Américain Michael Rodgers, leader de la discipline dans la Ligue de diamant. La troisième place est revenue à un autre Jamaïcain, Nesta Carter (9''98).

Cette course n'a en revanche pas souri au deuxième homme le plus rapide de tous les temps, Yohan Blake (9''69 à Lausanne en 2012). Le Jamaïcain, champion du monde 2011 de la spécialité, espérait bien courir pour la première fois de l'année un 100 m en moins de 10''. Il a dû déchanter: victime d'un claquage à la cuisse gauche avant la mi-course, il ne pouvait éviter la chute...

A noter par ailleurs la belle 2e place obtenue sur 400 m haies par le recordman du monde du décathlon Ashton Eaton. L'Américain a réalisé un remarquable chrono de 48''69, qui constitue la meilleure performance de sa carrière dans une discipline ne figurant même pas au menu du décathlon. Il n'a concédé que 0''34 au Porto-Ricain Javier Culson, détenteur de la meilleure performance mondiale de l'année en 48''03. A titre de comparaison, le meilleur spécialiste suisse actuel, le Thurgovien Kariem Hussein, affiche un record personnel de 49''08 réussi le mois dernier à Genève...

Cette 9e des 14 étapes de la Ligue de diamant se terminera samedi. Le temps fort de la deuxième journée pourrait être le 800 m messieurs. David Rudisha cherchera à descendre sous les 1'43'' et à s'approprier ainsi la meilleure performance mondiale de l'année, lui qui n'a pas encore fait mieux que 1'44''63 en 2014. Le Kenyan n'a pas couru au Royaume-Uni depuis les JO 2012 de Londres, où il avait établi son incroyable record du monde (1'40''91).

(ats)