Basketball - NBA

16 mai 2019 08:19; Act: 16.05.2019 08:22 Print

Un Sénateur réclame la protection d'Enes Kanter

Dans une lettre adressée à Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, un sénateur de l’Oregon a demandé à ce que le pivot des Portland Blazers, en conflit avec le président turc Erdogan, soit protégé en cas de voyage à Toronto en finale NBA.

storybild

Enes Kanter, le joueur des Portland Trail Blazers. (Photo: Keystone/AP/John Leyba)

Sur ce sujet
Une faute?

Enes Kanter fait partie de ces sportifs qui n’hésitent pas à afficher leurs opinions politiques. Le Turc est un opposant revendiqué au président de son pays, Recep Tayyip Erdogan, qu’il considère comme «le Hitler de notre siècle». Le pivot de Portland a publiquement apporté son soutien à l’opposant au pouvoir, Fethullah Gülen, ce qui lui a valu des menaces de mort. L’an dernier, alors aux New York Knicks, Kanter ne s’était pas rendu à Londres pour un match délocalisé, craignant d’être «tué par les espions turcs». Par ailleurs, la Turquie n’a pas hésité à demander l’aide d’Interpol pour l’extrader.

Prévenir les risques

Dans ce contexte, ses sorties des États-Unis constituent un risque majeur. Or, Portland pourrait bientôt se rendre au Canada. Actuellement opposés aux Golden State Warriors en finale de conférence ouest, les Blazers pourraient rencontrer Toronto en finale NBA, si les Raptors venaient à bout de Milwaukee dans la conférence est.

Si ce scénario est encore loin de se produire, un sénateur de l’Oregon a pris les devants pour évoquer le cas d’Enes Kanter. Ron Wyden a ainsi adressé une lettre au Premier ministre canadien, Justin Trudeau, pour réclamer la protection du joueur : «Je demande à votre gouvernement de faciliter et sécuriser le passage de Kanter vers le Canada et celui pour revenir ensuite aux États-Unis. J’exhorte aussi votre gouvernement de publiquement affirmer qu’il ne se conformera à aucune notice rouge d’Interpol visant à intimider Monsieur Kanter et sa famille en Turquie.»

Kanter : « Erdogan va tout essayer et abuser de ses pouvoirs »

«Je sais que le sénateur Wyden travaille pour s’assurer que je puisse faire ce déplacement vers Toronto, a commenté de son côté le natif de Zurich. J’apprécie son geste. Je connais le premier ministre, Justin Trudeau, car il a aidé plusieurs citoyens turcs, c’est un grand leader, et j’ai confiance en lui pour m’aider. Mais même si Wyden et Trudeau font de leur mieux, le dictateur Erdogan va tout essayer et abuser de ses pouvoirs pour manipuler Interpol et son système.»

Éliminer Golden State, double champion NBA en titre, constitue pour Enes Kanter un défi colossal. Mais se débarrasser de son conflit avec le gouvernement turc est un combat d’un tout autre calibre. Et qui n’est pas prêt de se terminer.

Résultats/Classements

(Sport-Center)