Parapente

04 avril 2019 07:22; Act: 29.08.2019 15:36 Print

Yael Margelisch tutoie les oiseaux

par Oliver Dufour - La Valaisanne (28 ans) compte parmi les meilleures pilotes qui soient. Elle vise le record du monde de distance.

Sur ce sujet
Une faute?

Yael Margelisch a le vent en poupe. La parapentiste de Verbier vient de revenir du Brésil avec la 2e place de la Superfinale de Coupe du monde de distance, qui s’est déroulée en dix manches à Baixo Guandu, 600km au nord de Rio. Ce format de compétition fait suivre aux concurrents et concurrentes un parcours défini à l’aide de balises dont les coordonnées sont enregistrées dans le GPS des pilotes. La Valaisanne aurait même pu se battre jusqu’au bout pour la victoire avec la Française Méryl Delferrière, si elle n’avait pas perdu de précieux points en se posant par erreur avant la ligne d’arrivée lors de la 7e manche. «Mais je suis vraiment très satisfaite de ce résultat, d’autant plus que mon médecin ne m’avait donné que de justesse le feu vert pour partir, explique-t-elle, à peine remise d’une fracture au pied gauche. Je devais faire attention en portant ma voile dans son sac, qui pèse une trentaine de kilos, ainsi que lors des atterrissages.»

Médaillée de bronze aux derniers Championnats d’Europe, Yael Margelisch compte bien poursuivre sur sa lancée en grimpant cette saison sur des podiums de Coupe du monde et en réussissant de bons Mondiaux, en août prochain en Macédoine. Ensuite, celle qui gagne son pain en tant que monitrice de ski l’hiver et en proposant des vols ­biplaces le reste de l’année, lorsque la météo et son emploi du temps s’y prêtent, compte s’attaquer à un record du monde. «En octobre j’espère retourner au Brésil, où les vents forts et le terrain s’y prêtent bien, pour tenter de battre le record féminin de distance, qui est de 410km (ndlr: et de 564km en plus de 11 heures pour les messieurs). On devra postuler à trois pilotes, ces records ne se tentant jamais seul pour des raisons de sécurité, auprès de la Fédération suisse, qui coordonne toute l’organisation et la récupération à l’atterrissage. Il faudra vraiment travailler mon endurance pour rester concentrée tout du long. Jusqu’ici, mon record de durée de vol est de 8 heures et demie.»


Tour du Val de Bagnes from Yael Margelisch on Vimeo.


FrenchOpen2017 from Yael Margelisch on Vimeo.

Résultats/Classements