Sportif suisse de l'année

06 décembre 2008 22:33; Act: 07.12.2008 07:03 Print

Cancellara couronné

Fabian Cancellara est le meilleur sportif du pays. Titré à Pékin et victorieux de Milan - San Remo, le cycliste bernois a devancé Roger Federer.

Sur ce sujet
Une faute?

Ce verdict était attendu dans la mesure où le tennisman bâlois n'a pas obtenu en 2008 les mêmes résultats que les années précédentes. Récompensé en 2006 et 2007, Roger Federer concède sa deuxième "défaite". Devancé de manière presque aberrante par Tom Lüthi en 2005, Roger Federer ne remettra pas en question le choix des journalistes et des téléspectateurs.

Fabian Cancellara, celui que l'on surnomme "Spartacus" dans le peloton, méritait mille fois ce sacre aux Credit Suisse Sports Awards organisés pour la première fois à Bâle et dont la cérémonie n'a pas, une fois encore, vraiment défendu la cause du trilinguisme.

Chez les dames, la victoire de la gymnaste Ariella Kaeslin devant Sarah Meier et Karin Thürig constitue une relative surprise. Exclue du cadre national pour les Championnats d'Europe 2007, la Lucernoise a répondu de la plus belle des manières à ses détracteurs: une quatrième place au saut aux Championnats d'Europe de Clermont-Ferrand avant de signer un véritable exploit aux Jeux. A Pékin, elle était finaliste du concours multiple et cinquième du saut. Depuis Romi Kessler dans les années quatre-vingt, jamais une gymnaste suisse n'avait dégagé un tel charisme.

Roger Federer a, toutefois, été honoré avec le titre par équipes qu'il partage, bien sûr, avec Stanislas Wawrinka. Les deux hommes ont remporté le tournoi de double à Pékin. Leur grand mérite fut d'éliminer en demi-finale les jumeaux Bob et Mike Bryan. Une paire que le Bâlois et le Vaudois devraient retrouver en mars prochain àl'occasion du match tant attendu Etats-Unis - Suisse de Coupe Davis.

Barré par Fabio Cancellara et Roger Federer, Sergeï Aschwanden s'est très vite consolé avec la désignation de l'entraîneur de l'année qui est revenue à son coach, l'Allemand Leo Held. Les deux hommes ont collaboré pendant douze ans. Ils ont couronné leur aventure par le bronze remporté par le judoka vaudois à Pékin.

La récompense de la révélation de l'année n'a pas échappé à Lara Gut. La skieuse tessinoise de 17 ans avait fait une entrée renversante en Coupe du monde en février dernier en terminant 3e à St-Moritz pour sa première descente sur le circuit, malgré une chute dans le schuss final.

Enfin, Heinz Frei a, à 50 ans, été désigné pour la neuvième fois, la première depuis 1999, meilleur représentant du sport handicap de l'année. Le Soleurois a cueilli deux médailles d'or aux Paralympics de Pékin.

Le classement:

1. Fabian Cancellara (Cyclisme) 33,2 %. 2. Roger Federer (Tennis) 27,2. 3. Didier Cuche (Ski alpin) 15,1. 4. Sergei Aschwanden (Judo) 13,6. 5. Viktor Röthlin (Athlétisme) 10,9. Pas en finale: Daniel Albrecht (Ski alpin), Stéphane Lambiel (Patinage artistique), Nino Schurter (VTT), Daniel Hubmann (Course d'orientation) et Dominik Meichtry (Natation).

Sportive de l'année: 1. Ariella Kaeslin (Gymnastique artistique) 36 %. 2. Sarah Meier (Patinage artistique) 24,5. 3. Karin Thürig (Cyclisme) 17,8. 4. Manuela Pesko (Snowboard) 14,3. 5. Flavia Rigamonti (Natation) 7,4. Pas en finale: Karin Jaggi (Windsurf), Nicola Spirig (Triathlon), Vroni König-Salmi (Course d'orientation), Petra Henzi (VTT) et Nathalie Brugger (Voile).

Equipes: 1. Roger Federer/Stanislas Wawrinka (Tennis) 30,8 %. 2. Relais VTT 12,7. 3. Zurich Lions (Hockey sur glace) 8,3.

Entraîneur: 1. Leo Held (Judo) 56 %. 2. Stephan Widmer (Natation) 12. 3. Urs Graf (VTT) 11.

Révélation: 1. Lara Gut (Ski alpin) 41,5 %. 2. Luca Sbisa (Hockey sur glace) 29,5. 3. Nino Schurter (VTT) 29.

Sport-handicap: 1. Heinz Frei 27,7 %. 2. Edith Hunkeler 18,5. 3. Thomas Pfyl 10,5.

(ats)