Cyclisme

07 février 2011 16:55; Act: 07.02.2011 18:22 Print

Cancellara ne change rien

Fabian Cancellara semble mesurer, au Tour du Qatar, l'ensemble des défis qu'il doit relever.

storybild

Le Bernois en pleine action lors du prologue du Tour du Qatar. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Bernois a été l'un des grands bénéficiaires de la saison 2010 avec notamment un doublé Tour des Flandres-Paris-Roubaix et un quatrième titre mondial du contre-la-montre.

Gagner les mêmes courses prestigieuses et contribuer, avant les frères Schleck dont les objectifs sont lointains, à la réussite de sa nouvelle équipe, le Team Leopard basé au Luxembourg et pour lequel il a cassé son contrat le liant à la formation Saxo Bank.

Très sollicité durant l'hiver, Fabian Cancellara dit avoir pris du bon temps avant de penser de nouveau au cyclisme, à l'entraînement, au lancement d'une équipe dans laquelle il retrouve beaucoup de ceux avec qui il a travaillé depuis des années, le manager Brian Nygaard, le directeur sportif Kim Andersen, les frères Schleck, Stuart O'Grady ou Jens Voigt.

L'homme aux quatre millions de francs suisses, la somme dont il fut question en fin de saison 2010 pour s'attacher les services du Bernois, a été sensible à la proposition d'un mécène luxembourgeois, ami de la famille Schleck et passionné de cyclisme. C'est d'ailleurs devenu logique que le cyclisme mondialisé n'attire pas de grandes sociétés pour la création de nouvelles équipes mais des mécènes, à l'image de Doug Ellis, l'initiateur du team Garmin-Cervélo, ou d'Andy Rihs, celui de BMC.

«C'est un peu de pression de commencer une nouvelle équipe et l'important est de bien faire dès le début. Ici, je suis sans pression mais ce serait bien de quitter le Golfe Persique, après les Tours du Qatar et d'Oman, avec une victoire. Pour ma part, je vais essayer de bien faire ce que je sais faire et mes objectifs seront les mêmes qu'en 2010», a dit Cancellara. «Je ne vais pas maintenant essayer de gagner Liège-Bastogne-Liège ou de battre le record de l'heure. On verra ça plus tard. Je vais disputer le Tour des Flandres et Paris-Roubaix avec le dossard no 1 et c'est déjà un beau challenge que d'essayer de le garder.»

Comme il est un beau challenge pour le Team Leopard (nom choisi par le groupe sportif dans son ensemble puisque le payeur n'avait aucune marque à défendre) de conserver son statut de meilleure équipe mondiale, titre décerné en janvier par l'UCI par la seule addition des points des coureurs formant l'effectif et sans qu'elle n'ait jamais disputé la moindre course. «Ça ne veut rien dire», tempère Cancellara. «Début 2011, les compteurs sont à zéro et c'est à la fin de cette saison que nous connaîtrons la meilleure équipe du monde en 2011. Si c'est le Team Leopard, ce sera une grande satisfaction !»

(ats)