Cyclisme

18 mai 2019 19:21; Act: 18.05.2019 19:21 Print

Ces bestioles qui s'invitent dans le peloton

par Blaise Craviolini - En une semaine, le Tour d'Italie 2019 a déjà été perturbé par un canard et un chien. Le phénomène est courant dans le milieu de la petite reine.

storybild

Capture d'écran Twitter de la mésaventure survenue à Valerio Conti et Fausto Masnada cette semaine sur le Giro.

Une faute?

Vent de folie sur la première semaine du Tour d'Italie. Les sprinteurs et autres puncheurs ont bien sûr tenu la vedette, avant de voir les purs grimpeurs entrer en jeu, mais pas que... Les animaux se sont également invités dans le peloton. Et plutôt deux fois qu'une!

Jeudi, Valerio Conti, le coureur italien de l'équipe UEA Team Emirates, a bien failli perdre tout le bénéfice de son excellente course - il était en tête en compagnie de son compatriote Fausto Masnada - après avoir croisé le chemin d'un chien. La chute a été évitée de justesse, au prix d'un slalom digne de Marcel Hirscher.

Un jour plus tôt, lors de la 5e étape de ce même Giro, un (vilain petit) canard avait déjà semé la zizanie en s'immisçant dans l'aire d'arrivée.

Ce phénomène n'est pas inhabituel dans le microcosme du cyclisme professionnel. Toutes tailles et toutes espèces confondues, les animaux font souvent irruption sur le bitume, jouant bien malgré eux avec leur propre vie, mais aussi avec l'intégrité physique des coureurs. Pour le «plaisir», voici quelques exemples mémorables (parmi des dizaines d'autres):

https://www.youtube.com/watch?v=-J0pps8Wlgc

Cyclisme

(nxp)