Dopage dans le cyclisme

28 janvier 2011 17:02; Act: 28.01.2011 17:08 Print

Contador: «Je suis un exemple de propreté»

Le cycliste Alberto Contador a affirmé vendredi qu'il ne s'était «jamais dopé» et qu'il allait «faire appel» et se battre jusqu'au bout pour prouver son innocence.

storybild

Contador, qui a subi un contrôle antidopage positif lors de la seconde journée de repos du Tour le 21 juillet 2010 (traces de clenbutérol), est exposé à une suspension d'un an. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

«Je vais faire appel, où ce sera nécessaire, pour défendre mon innocence jusqu'au bout», a déclaré Contador lors d'une conférence de presse à Puigpunyent, près de Palma de Majorque (Baléares, Espagne).

«Au cours de ces dix jours, je vais travailler au maximum avec mes avocats pour que justice soit faite», a ajouté vainqueur du Tour de France 2010.


«Je ne me suis jamais dopé, je suis un exemple de propreté», a-t-il assuré.

Contador, 28 ans, a subi le 21 juillet 2010 à Pau, lors d'une journée de repos du Tour de France, un contrôle antidopage positif qui a révélé des traces infimes de clenbutérol, un produit qui stimule la fonction pulmonaire et possède aussi des effets anabolisants.

Le triple vainqueur du Tour de France s'est toujours défendu en affirmant avoir été victime d'une contamination alimentaire.

Il risque une suspension d'un an, sanction proposée par la Fédération espagnole de cyclisme, et la perte de sa victoire dans le Tour 2010.

La sanction définitive, susceptible de recours devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), doit être connue avant la mi-février.

(afp)