Tour de Suisse

17 juin 2011 15:34; Act: 17.06.2011 18:44 Print

De Gent fait son numéro, Cunego pas inquiété

par Oliver Dufour, Serfaus - Le Tour de Suisse est arrivé vendredi en Autriche. Le Belge Thomas De Gent (Vacansoleil) y a été couronné au terme de la 7e et plus longue étape (223km).

storybild

Belle victoire pour Thomas De Gendt. (Photo: Reuters)

Sur ce sujet
Une faute?

La question du jour était de savoir si le leader de l’épreuve Damiano Cunego (Lampre) allait être attaqué au cours de la très longue route menant le peloton de Vaduz (Lie) à Serfaus (A). Parmi les favoris du classement général, aucun n’a cependant réellement tenté d’agresser l’Italien. Un groupe de 17 coureurs – parmi lesquels Andy Schleck (Leopard Trek), George Hincapie (BMC) et le Suisse Andreas Dietziker (NetApp) – s’est détaché à 143km du but et a compté jusqu’à 10 minutes d’avance sur le peloton. Au faîte de l’avance des fuyards, seul le Belge Jan Bakelants (Omega Pharma-Lotto) était en mesure de contester la suprématie de Cunego.

A 117km de l’arrivée, les coureurs ont entamé l’ascension hors catégorie du col de la Flüela (GR), qui culmine à 2383m d’altitude. Le Luxembourgeois Andy Schleck a franchi le sommet en tête des échappés, refaisant une partie de son retard sur le classement du maillot vert de meilleur grimpeur, porté par Laurens Ten Dam (Rabobank). Le peloton et le maillot jaune ont pris leur temps pour amenuiser l’écart avec la tête de la course. C’est avant tout sous l’impulsion des équipes Rabobank et RadioShack – et non celle des Lampre de Cunego – que la chasse s’est organisée.

Mathias Frank a risqué l’exclusion

A l’avant, le groupe de 17 coureurs a petit à petit volé en éclats, suite aux attaques qui ont fusé de part et d’autre. A 22km de l’arrivée, Thomas De Gent (Vacansoleil), récent lauréat de la première étape de Paris-Nice, a tenté sa chance en solo. Malgré les efforts d’Andy Schleck pour revenir sur le Belge, celui-ci a pu triompher dans la station tyrolienne. Le Luxembourgeois a terminé deuxième à 35 secondes, tandis que l’Espagnol Jose Joaquin Rojas (Movistar) a complété le podium. Le cadet des frères Schleck s’est ainsi propulsé en tête du classement de la montagne, au détriment Ten Dam, arrivé avec 5’25’’ de retard.

Le naufrage du Néerlandais aurait par ailleurs pu profiter au Suisse Mathias Frank (BMC), si ce dernier n’avait pas écopé d’une pénalité de 10 secondes. Sa seconde punition après celle de la veille, où il s’était aussi coupablement accroché à sa voiture d’équipe au moment du ravitaillement. Le jury du Tour a même hésité à mettre Frank hors course, pour avoir commis à deux reprises la même irrégularité. Au lieu de gagner un rang, le Lucernois, arrivé 19e de l’étape à 4’39’’ – en même temps que Cunego, pas inquiété –, en a ainsi perdu un et pointe désormais à la 9e place. Le meilleur Suisse de l’étape a été Dietziker, 15e à 4’15’’.

«Plus prestigieux que Paris-Nice»

«J’ai compté chaque kilomètre à partir des dix derniers», a avoué Thomas De Gent. «C’étaient les plus difficiles. D’autant plus que l’attaque de Schleck était très rapide», a estimé le vainqueur du jour. «Ce succès est bien plus beau que ma victoire de la première étape de Paris-Nice, qui ne faisait que 150km à plat. Là c’était une belle étape de montagne, ça a plus de valeur», a expliqué le Belge.

Damiano Cunego, de son côté, n’a pas connu trop de peine à défendre son maillot de leader. «Il y avait deux courses aujourd’hui. Celle pour la victoire d’étape et celle qui mettait aux prises les dix meilleurs du général», a analysé le Transalpin. «Heureusement, personne n’est parvenu à creuser d’écart suffisant.» A la question de savoir qui seraient ses principaux contradicteurs dans le contre-la-montre de dimanche, Cunego n’a pas voulu lâcher de noms. «Je n’ai pas autant de qualités dans cet exercice que certains, mais j'ai fait des entraînements spéciaux avec mon vélo de contre-la-montre et je pense que j'ai bien amélioré ma position. On verra bien ce qui se passera à Schaffhouse», a-t-il conclu.

Samedi, le peloton fera route de Tübach (SG) jusqu’à Schaffhouse, au cours d’une 8e étape sans difficulté majeure (167 km), qui devrait convenir aux sprinters. Dimanche, l’épilogue de l’épreuve se figera au terme d’un «chrono» de 32 km en boucle à Schaffhouse.


Classements:

Tour de Suisse. 7e étape, Vaduz (Lie) - Serfaus (Aut), 222,8 km: 1. Thomas De Gendt (Be/Vacansoleil) 5h38'42'' (39,45 km/h), bon. 10''. 2. Andy Schleck (Lux) à 35'', bon. 6''. 3. José Joaquin Rojas (Esp) à 48'', bon. 4''. 4. Christian Vandevelde (EU) à 51''. 5. Alberto Losada (Esp) à 54''. 6. Sergey Lagutin (Ouz) à 1'33''. 7. Jan Bakelants (Be) à 1'34''. 8. Marco Marcato (It) à 2'30''. 9. George Hincapie (EU) m.t. 10. Manuele Boaros (It) m.t. 11. Angel Madrazo (Esp) à 2'33''. 12. Enrico Gasparotto (It) à 3'27''. 13. Javier Armendia (Esp) m.t. 14. Dries Devenyns (Be) à 3'54''.15. Andreas Dietziker (S) à 4'15''. 16. Jakob Fuglsang (Dan) à 4'32''. 17. Damiano Cunego (It) à 4'39''. 18. Bauke Mollema (PB). 19. Mathias Frank (S). 20. Chris Froome (GB). 21. Damiano Caruso (It). 22. Steven Kruijswijk (PB). 23. Frank Schleck (Lux). 24. Giampaolo Caruso (It). 25. Levi Leipheimer (EU). 26. Tejay Van Garderen (EU). 27. Maxime Monfort (Be). 28. Tom Danielson (EU), tous même temps. 29. Wouter Poels (PB)à 5'25''. 30. Laurens Ten Dam (PB) m.t.

Puis: 58. Martin Elmiger (S) à 11'13''. 65. Johann Tschopp (S) m.t. 84. Michael Albasini (S) à 15'19''. 92. Peter Sagan (Slq) à 17'12''. 112. Gregory Rast (S) à 24'26''. 114. Fabian Cancellara (S). 119. Sylvain Chavanel (Fr). 135. Rubens Bertogliati (S). 140. Thor Hushhovd (No), tous même temps. 145 coureurs au départ, 140 classés. Abandons: Philip Deignan (Irl), Jeffry Louder (EU), Danilo Di Luca (It), Mirco Lorenzetto (It), Daniel Sesma (Esp).

Classement général: 1. Damiano Cunego (It/Lampre) 27h09'49''. 2. Mollema à 1'23''. 3. Kruijswijk à 1'36''. 4. Frank Schleck à 1'41''. 5. Leipheimer à 1'59''. 6. Fuglsang à 2'38''. 7. Ten Dam à 3'10''. 8. Giampaolo Caruso à 3'11''. 9. Frank à 3'20''. 10. Van Garderen à 3'22''. 11. Danielson à 4'51''. 12. Monfort à 5'15''. 13. Bakelants à 6'47''. 14. Francis De Greef (Be) à 7'45''. 15. Branislau Samoilau (Bié) à 9'04''. 16. Rojas à 9'10''. 17. Kevin De Weert (Be) à 12'14''. 18. Gorka Insaustie (Esp) à 12'27''. 19. Tschopp à 13'47''. 20. Andy Schleck à 16'18''. 21. Ruslan Pidgornyy (Ukr) à 18'01''. 22. Ryder Hesjedal (Can) à 19'30''. 23. Alexander Efimkin (Rus) à 19'31''. 24. Gustav Larsson (Su) à 21'08''. 25. Jorge Azanza (Esp) à 21'33''. 26. Linus Gerdemann (All) à 24'19''. 27. Poels à 25'47''. 28. Cyril Dessel (Fr) à 25'50''. 29. Mads Christensen (Dan) à 26'49''. 30. Vandevelde à 26'54''.

Puis: 40. Albasini à 34'16''. 42. De Gendt à 35'07''. 53. Dietziker à 43'23''. 55. Elmiger à 44'11''. 56. Sagan à 44'16''. 79. Chavanel à 59'39''. 93. Rast à 1h06'44''. 101. Bertogliati à 1h11'27''. 104. Cancellara à 1h13'22''. 108. Hushovd à 1h16'55''.

Classements annexes

Aux points: 1. Sagan 61. 2. Rojas 40. 3. Van Garderen 38.

Grand Prix de la montagne: 1. Andy Schleck 42. 2. Ten Dam 35. 3. Cunego 30.

Sprints: 1. Lloyd Mondory (Fr) 27. 2. De Gendt 12. 3. Chavanel 11.

Par équipes: 1. Leopard (Andy Schleck) 81h33'36''. 2. Rabobank (Mollema) à 2'04''. 3. Movistar (Rojas) à 16'16''.

(ats)