Cyclisme

05 juillet 2018 11:01; Act: 05.07.2018 11:14 Print

Des agents pour protéger les coureurs du Tour

par Sport-Center - Plus de 30 000 agents seront mobilisés afin de garantir la sécurité.

storybild

Froome sera surveillé de près, et pas seulement sur la route (Photo: Reuters)

Une faute?

Comment réagiront les douze millions de spectateurs sur les routes du Tour de France, qui s'élance samedi de Noirmoutier, au passage de Chris Froome? La question est prise très au sérieux par les organisateurs de la Grande Boucle, qui ont requis plus de 30 000 agents pour assurer la sécurité du leader de la Sky et des autres cyclistes durant les trois semaines de compétition.

"Froomey", qui avait subi un contrôle anormal au salbutamol la saison dernière sur la Vuelta, n'est pas le bienvenu en France. Le directeur du Tour, Christian Prudhomme, lui avait même demandé de rester à la maison avant que le Britannique ne soit blanchi par l'UCI dans cette affaire.

La crainte, désormais, est que des spectateurs lui réservent un accueil froid, sinon musclé. Au courant de cette possibilité, le manager de la Sky, Dave Brailsford, a toutefois tenu à minimiser les risques devant la presse. "J'ai vécu en France, on a confiance. Je pense que les Français sont justes, a-t-il dit. Les gens sont maintenant au courant que Chris n'a rien fait, qu'on parle d'un innocent."

Avant son intervention, c'est le président de l'Union cycliste internationale (UCI) lui-même qui avait lancé un appel au calme aux spectateurs. S'adressant "aux amoureux du cyclisme, aux amoureux du Tour de France", David Lappartient avait demandé de "respecter tous les coureurs, Chris Froome compris".

Cyclisme

(nxp)